Accueil » Politique » Régionales. La Manif Pour Tous questionne les candidats en Languedoc-Roussillon/Midi-Pyrénées
Régionales. La Manif Pour Tous questionne les candidats en Languedoc-Roussillon/Midi-Pyrénées

Régionales. La Manif Pour Tous questionne les candidats en Languedoc-Roussillon/Midi-Pyrénées

24/11/2015 – 18h50 Toulouse (Lengadoc Info) – Vendredi dernier, La Manif Pour Tous organisait à Toulouse un grand débat avec les candidats têtes de liste aux élections régionales en Languedoc-Roussillon/Midi-Pyrénées. Seuls les quatre candidats de droite avaient répondu présent à l’invitation, à savoir Damien Lempereur (DLF), Jean-Claude Martinez ( Force France Sud), Dominique Reynié (LR) et Louis Aliot (FN).

P1080555

Pour Damien Lempereur, le plus jeune des candidats (32 ans), il faut mettre en place une véritable « politique familiale volontariste, nataliste ». Parmi les propositions avancées pour la famille, il souhaite notamment augmenter le nombre de places en crèche, développer l’apprentissage et s’attaquer au problème du handicap dans les transports. Revenant sur les récents attentats islamistes à Paris, le candidat souverainiste se « demande si l’ensemble des efforts de police qui ont été mis en œuvre contre La Manif Pour Tous, ont été mis en œuvre également à propos des fichés S ». D’ailleurs, Damien Lempereur s’oppose aux cantines halal et au financement des associations communautaires.

Damien Lempereur

Damien Lempereur

Le second à prendre la parole fut le professeur Jean-Claude Martinez, anciennement député et député européen. Dans un style bien à lui, il place la famille « au cœur de la politique ». Il souhaite notamment rétablir le lien intergénérationnel en proposant par exemple une carte « Miles Solidaire » facilitant ainsi le transport des jeunes en échange d’un temps de service passé auprès des personnes âgées.

Jean-Claude Martinez

Jean-Claude Martinez

Ce fut ensuite au tour du candidat des Républicains, Dominique Reynié, de s’exprimer. Un exercice parfois difficile pour celui qui a réaffirmé encore devant les quatre cents personnes présentes qu’il avait « pris parti pour le mariage pour tous » et quelques huées se sont faites entendre au cours de sa prise de parole. Il a néanmoins tenu à rappeler qu’il était opposé à la théorie du genre et avait pris position pour la libération de Nicolas Bernard-Buss. Il propose de créer une commission « Famille » au sein de la nouvelle région.

Dominique Reynié

Dominique Reynié

Le quatrième et dernier candidat à prendre la parole fut Louis Aliot. La tête de liste frontiste a marqué son opposition à la théorie du genre, une « théorie fumeuse ». Interrogé sur la question de l’école, il a rappelé qu’il était un « enfant de l’école publique mais c’était une autre époque (…). Il faut défendre l’égalité entre le privé et le public ». Louis Aliot souhaite également mettre un terme aux subventions pour le Planning Familial « mais il ne faut pas déserter ce terrain de l’éducation ». Il a conclu la soirée en rappelant que le combat pour la famille était fondamental et que « c’est un combat que La Manif Pour Tous doit mener seule, sans influence des partis politiques ».

Louis Aliot

Louis Aliot

Photos : Lengadoc Info

Lengadoc-info.com, 2015, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine.

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*