Accueil » Société » Exclusif. Des prières de rue organisées par l’UOIF à Montpellier [Vidéo]
UOIF
Crédit : Lengadoc Info

Exclusif. Des prières de rue organisées par l’UOIF à Montpellier [Vidéo]

25/11/2016 – 17h45 Montpellier (Lengadoc Info) – L’UOIF (Union des Organisations Islamiques de France), mouvement islamiste proche des Frères Musulmans, connaît un certain succès à Montpellier au point d’organiser désormais des prières de rue.

Des prières de rue de l’UOIF chaque semaine à Montpellier

Depuis plusieurs semaines l’affluence à la mosquée de l’Union, mosquée gérée par l’UOIF dans le quartier des Cévennes à Montpellier, est devenue problématique. En effet, le nombre de fidèles semble aujourd’hui très largement supérieur à la capacité d’accueil de cette mosquée proche de la mouvance islamiste. Aussi, lors de la grande prière du vendredi, bon nombre de fidèles prennent désormais possession de l’espace public autour de la mosquée pour prier. Une occupation qui semble bien organisée et encadrée par des membres de la mosquée portant des chasubles fluo.

Alerté par des voisins il y a deux semaines, Lengadoc Info est allé constater sur place lors de la prière de ce vendredi 25 novembre.

 

L’UOIF connaît un grand succès à Montpellier

Les prières de rue du vendredi à la Mosquée de l’Union confirment le succès que connaît l’UOIF depuis un moment à Montpellier et dans la région. Chaque année, l’UOIF organise à Montpellier une Rencontre Annuelle des Musulmans du Languedoc-Roussillon, un événement qui rassemble plusieurs milliers de personnes.

L’Union des Musulmans de l’Hérault, représentation locale de l’UOIF qui gère la Mosquée de l’Union fait régulièrement appel à des intervenants proches d’un islam fondamentalisme. On peut y retrouver, par exemple, des personnes comme Tariq Ramadan et son frère Hani Ramadan, l’imam Hassan Iquioussen, l’imam de Bordeaux Tareq Oubrou ou encore Abdallah Ben Mansour, un des fondateurs de l’UOIF et défenseur de la Charia.

Aussi le succès de l’UOIF à Montpellier laisse à penser qu’une partie de la communauté musulmane montpelliéraine est loin d’être insensible aux discours des prêcheurs radicaux. Un constat qui n’est pas nouveau puisque l’ancien imam de la grande mosquée de la Paillade, Farid Darrouf, avait du quitter son poste et la ville après avoir subi des pressions et des menaces. Bon nombre de fidèles avaient d’ailleurs quitté cette mosquée lorsque Farid Darrouf y officiait car ses prêches étaient jugés trop modérés.

Photos : Lengadoc Info

Lengadoc-info.com, 2016, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine.

Vous pouvez regarder également

antifasciste

Montpellier. Un policier blessé et deux individus interpellés lors d’un concert antifasciste

13/12/2017 – 19h30 Montpellier (Lengadoc Info) – Dans la nuit du samedi 9 décembre, l’interpellation …

6 Commentaires

  1. c’est quoi ce b0rdel !! la France tombe dans le trou de l’ignorance !

  2. on a la société que l’on mérite. Pendant des années on a laissé faire ces connards de bobos gauchos et toutes ces associations plus pourries les unes que les autres alors voila le résultat. Nous sommes devenus un pays de mous donc les rats n’ont plus peur ils se dévoilent de plus en plus et comme on les laisse faire le mouvement s’amplifie jusqu’à ce que nous soyons obligés de quitter notre propre pays. j’ai connu l’époque ou en bastonnant on avait la paix. ces sauvages ne connaissent que le respect de la force ou de la peur. tout dépend de quel côté vous placez l’un ou l’autre.
    regardons simplement en algérie est ce que vous voyez des prières de rue ?

    • Bonjour,
      Toute anormale qu’est cette situation à Montpellier, evidemment qu’il n’y a pas ça en Algerie, il y a bien assez de grandes mosquées là-bas.

  3. Qu’ils construisent plus de mosquée et y’aura plus de problème de prière de rue?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *