Accueil » International » Afrique du Sud : une poudrière au bord de l’explosion
Afrique du Sud

Afrique du Sud : une poudrière au bord de l’explosion

04/04/2017 – 19h10 Johannesburg (Lengadoc Info) – Près de trente ans après la fin de l’apartheid, Johannesburg reste très fragile, marquée par la ségrégation et l’existence de nombreuses poches de pauvreté. Ce sont ces quartiers souvent éloignés, sans infrastructures, baptisés « townships » en anglais, sortes de ghettos construits pour accueillir les populations de couleur.

Développé après l’apartheid au nord-ouest de Johannesburg, Diepsloot est aujourd’hui un des townships les plus violents. Il concentre l’ensemble des défis sociaux du pays : chômage endémique (le taux de chômage en République Sud-Africaine est de 27 % et de plus de 50 % pour les jeunes de moins de 25 ans..), tensions xénophobes – plusieurs incidents ont éclaté en février contre les immigrés, stigmatisant en particulier les Nigérians – absence de services publics.

« Ici, il n’y a que deux centres médicaux pour une population galopante estimée à 500 000 habitants, beaucoup de logements n’ont ni électricité, ni eau » décrit Nokwanda Shabangu de « Wot-if-Trust », une organisation sociale. Au-delà des quelques artères goudronnées, de maisons en dur, se déploie un labyrinthe de rues défoncées et d’habitat sauvage qui ne cesse de s’étendre.

« Mais regardez toutes ces échoppes » lance l’énergique jeune femme sur une note optimiste. « Beaucoup de gens montent leur propre business, c’est la meilleure voie pour assurer son avenir face à la défaillance des pouvoirs publics. Nous nous efforçons de les aider par du conseil et de la formation ».

La poudrière Sud-Africaine marque la fin du rêve de la Nation arc-en-ciel

C’est l’Archevêque Desmond Tutu qui inventa ce terme sensé représenter la cohabitation des différents groupes ethniques : non pas leur fusion, mais juste leur juxtaposition. Rainbow Nation ! Le concept est censé traduire l’association des différentes communautés d’Afrique du Sud en un nouvel ensemble. Imprégné de symboles religieux, elle constitue une nouvelle alliance (new covenant), un nouveau pacte fondateur succédant à celui des Afrikaners avec Dieu, scellé à l’aube de la bataille de Blood River en 1838.

Le rêve de Desmond Tutu pour la Nation Arc-en-ciel apparaît plutôt comme étant un véritable mirage, pour ne pas dire un cauchemar. Les Sud-Africains subissent jour après jour la guerre des clans au sein de l’ANC qui a perdu les grandes villes de Pretoria et de Johannesburg. C’est une fin de règne difficile pour le Président Jacob Zuma, plombé par plusieurs affaires de corruption. Un rapport de 355 pages a été publié le 02 Novembre 2016, détaillant les relations corrompues du Président Zuma et de certains ministres avec les Gupta, famille d’origine Indienne, accusés de s’ingérer dans les affaires de l’État.

Le mythe des BRICS remis en question par le cas de l’Afrique du Sud

BRICS pour « Bresil, Russia, India, China and South Africa » est un acronyme inventé par un clone de chez Goldman Sachs afin de mettre en lumière ce phénomène dit des Pays Émergents qui, selon eux, devaient assurer les relais de croissance d’une économie mondiale poussive.

Las, quelques années plus tard, force est de constater que du rêve à la réalité, il y a un monde. Celui par exemple de la corruption qui plombe le Brésil, celui de la corruption qui gangrène la République Sud-Africaine pourtant bénie des dieux en ce qui concerne ses ressources naturelles.

L’activité économique tourne au ralenti. Malgré ses richesses phénoménales en minerais (platine, diamant, or…), le PIB n’a progressé en 2016 que de 0,3%. Beaucoup trop faible pour un pays de ce niveau, à revenu intermédiaire et très inférieur à la croissance démographique.

« La défiance pèse de plus en plus sur les investissements et la consommation », confirme Sophie Chauvin, économiste à l’Agence Française de Développement (AFD). Sur place, les entreprises étrangères font le dos rond en attendant avec impatience l’après-Zuma.

François de MAISTRE

Photos : DR

Lengadoc-info.com, 2017, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine

Vous pouvez regarder également

Etat Islamique

L’Etat Islamique chassé de la rive ouest de l’Euphrate

06/12/2017 – 19h30 Syrie (Lengadoc Info) – Point de situation numéro 49 – Ce 6 …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *