Accueil » Politique » Pérols. Général Soubelet : « Nous sommes dans le dernier pays marxiste d’Europe »
Pérols. Général Soubelet : « Nous sommes dans le dernier pays marxiste d’Europe »
Crédit : Lengadoc Info

Pérols. Général Soubelet : « Nous sommes dans le dernier pays marxiste d’Europe »

20/04/2017 – 20h05 Pérols (Lengadoc Info) – Le général de gendarmerie Bertrand Soubelet, surnommé le « général Courage », était ce mercredi 19 avril en conférence à Pérols pour présenter et dédicacer son second livre « Sans autorité, quelle liberté ? »

Devant une salle comble d’environ 300 personnes, dont des hommes politiques tel que le maire de Pérols, Jean-Pierre Rico (UDI), ainsi que le maire de La Grande-Motte Stéphan Rossignol (LR), de plusieurs anciens militaires, anciens combattants, Péroliens de tout bord et journalistes, le général Soubelet s’est exprimé sur son livre, les raisons qui l’ont poussé à l’écrire et sur sa vision de la politique désastreuse de la France depuis des décennies.

Une conférence de plus d’une heure suivie d’un débat avec le public, au cours duquel le général, détendu, à l’aise avec le public, n’a pas hésiter à affirmer ses convictions avec force à propos de la France d’hier à aujourd’hui, et de sa politique.

Que ce soit au sujet de sa décision en début de campagne présidentielle 2017 de rejoindre Emmanuel Macron pour quelques temps plus tard se détacher de ce candidat après que celui-ci n’eût pas donné suite à ses propositions programmatiques, que ce soit pour critiquer l’État qui commet la faute « d’une inversion des valeurs », sans oublier de dire leur triste vérité à certains généraux des armées qui, préservant leur carrière, n’osent pas remettre en question les mauvaises décisions des politiques, ce qui conduit la France dans le mur ; lui qui est homme de valeur, de courage et d’honneur, s’est révolté contre une certaine hiérarchie en affirmant « j’ai pesté toute ma vie contre les généraux (…) qui fermaient leur gueule ». Selon lui « dans notre pays nous avons une chape de plomb » qui interdit de dire la vérité sur certains sujets qui ne devraient pourtant pas être tabous.

« L’État ne remplit plus sa fonction », n’inculque pas assez aux jeunes générations un patriotisme fervent, les laissant sans modèle ni héros à qui se raccrocher. « Nous sommes dans le dernier pays marxiste d’Europe » selon lui, en terme d’associations bien-pensantes qui font polémiques sur des sujets où il ne devrait pas en avoir, sur l’idée de l’immigration, la pensée unique, et notamment l’Islam. Autre sujet de révolte pour le général Soubelet, la répression par François Hollande et le gouvernement des manifestations contre le mariage homosexuel.

Aussi, ne voulant pas en rester là, le général Soubelet a décidé de s’engager une nouvelle fois et sera candidat aux prochaines élections législatives… mais sans étiquette cette fois-ci.

Photos : Lengadoc Info

Lengadoc-info.com, 2017, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*