Accueil » Politique » Législatives. Myriam Roques (FN) en position de favorite sur la septième circonscription de l’Hérault
Législatives. Myriam Roques (FN) en position de favorite sur la septième circonscription de l’Hérault

Législatives. Myriam Roques (FN) en position de favorite sur la septième circonscription de l’Hérault

12/05/2017 – 17h25 Sète (Lengadoc Info) – Avec sept points de plus que la moyenne nationale, l’Hérault est un département où le vote frontiste se pérennise. Deux circonscriptions ont placé Marine Le Pen en première place : celle de Béziers et celle de Sète-Agde-Pézenas, dans laquelle Myriam Roques a déjà entamé sa campagne pour les législatives.

Myriam Roques, grande favorite sur la septième circonscription de l’Hérault

La conseillère régionale FN et sétoise de souche ne cache pas sa fierté. Sur sa circonscription, Marine Le Pen est arrivée en tête au second tour des élections présidentielles avec 50,26 % des voix. Un score qui pourrait permettre à Myriam Roques de remporter les prochaines élections législatives. Elle a d’ailleurs tenu à remercier les électeurs et « les militants, fortement sollicités et qui ont accompli un travail de terrain remarquable »

Si à Sète, le Front National est arrivé derrière le candidat d’En Marche avec 44,31 % des voix, Marine Le Pen arrive en revanche en tête à Agde, la ville de Jean-Louis Cousin, suppléant de Myriam Roques, avec 54,37 % des suffrages.

Pas de candidat d’En Marche face à Myriam Roques

Myriam Roques devra affronter le député sortant, Sébastien Denaja (PS). Celui-ci bénéficie du soutient non-officiel d’En Marche qui ne présentera pas de candidat sur la circonscription. Mais malgré cela, la gauche semble divisée et plusieurs candidatures pourraient coûter cher au député socialiste.

Il y a d’abord Marie-Hélène Leclercq, la candidate de la France Insoumise de Jean-Luc Mélenchon. A Sète, ce dernier est arrivé en deuxième position, derrière Marine Le Pen, au premier tour de l’élection présidentielle. En revanche, faute d’accord, la candidate mélenchoniste devra faire sans le parti communiste qui présente lui aussi un candidat, Jean-Luc Bou. Enfin, Europe Écologie-Les Verts devrait également présenter une candidate, Marie-Hélène Leclercq.

A droite, Myriam Roques affrontera Laurence Magne (LR), conseillère régionale et ancienne première adjointe de François Commeinhes, maire de Sète. Mais la candidate des Républicains devra compter avec la dissidence du maire de Marseillan, Yves Michel, qui a annoncé sa candidature sans le soutien des Républicains. A noter également que malgré le soutien de Nicolas Dupont-Aignan à Marine Le Pen lors du second tour des élections présidentielles, Debout La France présentera une candidate sur la circonscription, Marie-Françoise Guigou.

Photos : DR

Lengadoc-info.com, 2017, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine

5 commentaires

  1. Comme quoi le travail de terrain paye. Bravo à Myriam qui devrait servir d’exemple à d’autres qui attendent que l’élection tombe toute seule …

  2. Bravo également à Myriam qui a tout mon soutien et comme pour les présidentielles je serrai présent aux dépouillement dans mon bureau de vote du cap d’agde

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*