Accueil » Histoire et tradition » Derrière la bannière de Saint Roch, en marche avec le pèlerinage de Paris à Chartres !
Derrière la bannière de Saint Roch, en marche avec le pèlerinage de Paris à Chartres !

Derrière la bannière de Saint Roch, en marche avec le pèlerinage de Paris à Chartres !

06/06/2017 – 20h30 Paris (Lengadoc Info) – Tribune libre – La 35 ème édition du désormais traditionnel pèlerinage reliant les deux cathédrales de Notre Dame de Paris et de Chartres, a été un franc succès. 


Le record des 12 000 pèlerins inscrits de l’année précédente a été battu et, désormais, la renommée internationale du pèlerinage est bien ancrée avec la participation de groupes, appelés chapitres, derrière les bannières des Etats Unis, Russie, Corée du Sud, Indonésie, la plupart des pays européens, et celles du Moyen Orient, notamment de Syrie.


Durant les 3 journées de la Pentecôte, du 3 au 5 juin 2017, le chapelet des chapitres a déroulé son long cortège de plusieurs kilomètres  pour parcourir les 104 kms à travers Paris intra muros, la vallée de la Chevreuse, la forêt de Rambouillet, les plaines de Beauce. Trois étapes différentes, la première de 45 kms après une messe très matinale, selon la forme extraordinaire en latin, dans la majestueuse cathédrale de Notre Dame de Paris, la seconde de 35  kms avec une messe selon le même cérémonial vers midi en plein champ, la dernière, plus courte de 24 kms avec une messe qui clôture le pèlerinage au milieu de l’après midi dans et sur le parvis de la cathédrale aux 2 clochers de Notre Dame de Chartres.


La jeunesse au rendez vous du pèlerinage vers Chartres


Ce pèlerinage a été repris par l’écrivain poète Charles Péguy au début du XXème siècle, qui l’a fait avec quelques amis notamment la veille de la première guerre mondiale. En 1983, il a été réactivé selon l’esprit voulu par les frères Charlier. Depuis, il a lieu tous les ans sans discontinuité et son succès est croissant. Ce qui frappe c’est la grande jeunesse des participants. Cette année la moyenne d’âge des pèlerins est établie à 22 ans. On y trouve de nombreuses troupes scoutes mais, surtout, des étudiants qui se retrouvent d’année en année pour vivre leur foi catholique avec entrain et ferveur. Un chapitre famille permet aux plus petits d’y participer de façon adaptée, ainsi que ceux qui souffrent de certains handicaps avec le tout récent chapitre Saint Gilles. Cette année, le thème choisi était de célébrer Sainte Marie, Mère de Dieu, en prélude aux célébrations qui seront faites pour  le centenaire des apparitions de Fatima au Portugal en octobre prochain.
Deux bivouacs en pleine nature voient tout un grand village de plus de 10 000 personnes se monter pour permettre aux pèlerins de se reposer entre deux journées de marche. L’organisation est bien rodée : dans la frugalité et bonne humeur tout ce petit peuple cohabite avec bienveillance et joie.


Un système de double sac, un plus lourd que l’on retrouve aux bivouacs, un plus léger pour les journées de marche permet aux pèlerins de marcher dans de très bonnes conditions matérielles.


Montpellier envoie régulièrement le chapitre Saint Roch, réputé pour son dynamisme et sa jeunesse. Quand on sait que Saint Roch est le patron de tous les pèlerins du monde chrétien, on ne peut qu’être motivé pour y participer.


L’édition prochaine est déjà programmée autour des fêtes de la pentecôte de 2018 … Chartres sonne, Chartres t’appelle !


Thierry Lafronde

Photos : DR

Lengadoc-info.com, 2017, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*