Accueil » Politique » Gard. La candidate d’En Marche, Marie Sara, fait-elle l’objet d’une enquête judiciaire ? [MAJ]
Gard. La candidate d’En Marche, Marie Sara, fait-elle l’objet d’une enquête judiciaire ? [MAJ]

Gard. La candidate d’En Marche, Marie Sara, fait-elle l’objet d’une enquête judiciaire ? [MAJ]

08/06/2017 – 14h55 Saintes-Maries-de-la-Mer (Lengadoc Info) – Dans la deuxième circonscription du Gard, Marie Sara, la candidate adoubée par la République En Marche, serait la principale intéressée dans une affaire de favoritisme à propos de l’organisation de spectacles taurins aux Saintes-Maries-de-la-Mer.

Alors qu’il souhaitait incarner le renouveau de la politique française, le début de quinquennat d’Emmanuel Macron est entaché par une série d’affaires judiciaires. Après l’affaire Ferrand ou l’affaire Stéphanie Jannin, serait-ce le tour de Marie Sara, la torera désignée par la République En Marche sur la deuxième circonscription du Gard ? C’est ce que laisse à penser certaines informations que Lengadoc Info est parvenu à se procurer.

En mars 2015, le tribunal administratif de Marseille décide d’annuler la délégation de service public accordée par la mairie des Saintes-Maries-de-la-Mer à la société Kika dirigée à l’époque par Marie Sara, suite à une plainte de ses concurrents, les frères Luc et Marc Jalabert. Le tribunal avait alors conclu à une série d’irrégularités qu’on appelle en droit le délit de favoritisme. La Cour administrative d’appel se contentera, elle, non pas d’annuler, mais de résilier le contrat conclu entre Marie Sara et la mairie des Saintes-Maries-de-la-Mer.

Adieu « Kika » et Marie Sara, bienvenue à « Toro et Gipsy » et Marie Sara

Mais là où l’affaire prend une autre tournure c’est qu’une fois la décision de l’appel rendu, la mairie des Saintes-Maries-de-la-Mer a lancé un nouvel appel d’offre qui a été remporté par … Marie Sara ! Or celle qui se présente aujourd’hui aux élections législatives ne va pas répondre à cet appel d’offre avec la société Kika mais avec son association « Toro et Gipsy ». Ce n’est donc plus « Kika » et Marie Sara qui s’occuperont des arènes mais « Toro et Gipsy » et Marie Sara…

Une situation pour le moins surprenante après la décision de justice de résilier le contrat précédent entre Marie Sara et la mairie. D’autant plus que les frères Jalabert n’ont pas voulu répondre à ce nouvel appel d’offre. Joint par Lengadoc Info, ces derniers déclarent que « c’était joué d’avance ».

Pour autant, cette affaire pourrait ne pas en rester là. En effet, le Directeur Général des Services de la mairie des Saintes-Maries-de-la-Mer, Philippe Fourcoux, aurait été entendu par les gendarmes il y a peu de temps. Malgré notre appel, nous n’avons pu vérifier ce point, ni positivement ni négativement, le directeur ne répondant pas. De la même façon, nous avons tenté de joindre Marie Sara et son équipe, notamment sa suppléante Katy Guyot, mais nous n’avons obtenu de leur part ni réponse ni démenti.

Affaire à suivre…

Mise à jour : Marie Sara « répond » à Lengadoc Info

Photos : Facebook/Marie Sara

Lengadoc-info.com, 2017, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine

4 commentaires

  1. Moscovitz Martine

    Je refuse que mes impôts servent à payer un monstre qui torture des animaux en public pour le plaisir.
    De plus si elle est mêlée à des affaires elle n’a pas non plus sa place pour siéger.
    Deux bonnes raisons pour l’ évincer.

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*