Accueil » Politique » Hérault. Les députés sortants se sont faits sortir
Hérault. Les députés sortants se sont faits sortir

Hérault. Les députés sortants se sont faits sortir

12/06/2017 – 19h00 Montpellier (Lengadoc Info) – La vague En Marche n’aura pas épargné le département de l’Hérault. Sur les 9 circonscriptions que comptent l’Hérault, les candidats de la République En Marche arrivent tous en tête à l’exception de Béziers où Isabelle Voyer arrive en deuxième position. Pour les députés sortants qui se représentaient, la soirée de ce dimanche a été un véritable cauchemar.

1ère circonscription : bye bye Roumégas

Le député sortant, Jean-Louis Roumégas (EELV), ne sera pas au second tour de ces législatives. La candidature du député écologiste soutenue par le Parti socialiste et le Parti communiste n’a obtenu que 10,70 % des voix et arrive en quatrième position. C’est la candidate En Marche qui rafle la mise avec 34,12 % des voix. Son challenger dimanche prochain sera France Jamet, la présidente du groupe FN à la région Occitanie, qui est parvenue à se maintenir de justesse avec 16,82 % des voix face au candidat de la France Insoumise qui obtient lui 15,60 % des voix.

2ème circonscription : Anne-Yvonne Le Dain s’effondre

Sur Montpellier c’est la débandade pour la député sortante Anne-Yvonne Le Dain. La député socialiste qui avait perdu l’investiture du PS sans obtenir celle d’En Marche, atteint à peine les 5 %. C’est Stéphanie Jannin, la candidate d’En Marche, soutenue par Philippe Saurel qui remporte ce premier tour avec 28,58 % des voix. Elle devra faire face dimanche prochain à la candidate d’extrême gauche, Murielle Ressiguier (FI). Quant à la droite, Nancy Canaud (LR-UDI) arrive en troisième position avec 11,36 % des voix et Pierre Aliotti (FN) en quatrième avec 8,14 %. A noter que ce dernier arrive en tête dans deux bureaux de vote de la Paillade.

3ème circonscription : la droite balayée à cause de ses divisions

Comme sur la deuxième circonscription, la troisième connaitra une duel En Marche-France Insoumise dimanche prochain. Coralie Dubost arrive en tête avec 37,17 % suivie, loin derrière, du candidat d’extrême gauche Stéphane Vidal qui fait 14,68 %. La députée sortante, Fanny Dombre-Coste (PS) arrive quatrième derrière le Front National avec 11,51 % des suffrages. Particularité de cette circonscription, Les Républicains auraient pu arriver au second tour avec plus de 17 % des voix mais en raison de deux dissidences, le vote LR a été éparpillé.

4ème circonscription : le député sortant socialiste sous la barre de 10 %

Sur la quatrième circonscription ça sera donc un duel En Marche-Front National avec Jean-François Eliaou (31,49 %) et François Gaubert (17,73 %). Le député sortant Frédéric Roig (PS) arrive en cinquième position avec 8,54 % des voix, derrière la France Insoumise (16,03 %) et Les Républicains (11,69 %). Chez les « petits candidats », il faut noter le score honorable de Gilles Phocas, soutenu par Debout La France, qui obtient 3,28 % des voix.

5ème circonscription : Kleber Mesquida avait-il senti le vent tourner dans l’Hérault ?

Sur la 5ème circonscription, le député sortant, le socialiste Kleber Mesquida, ne s’est pas représenté cette année. Un choix judicieux car la candidate socialiste Marie Passieux n’obtient que 13,01 % des voix et arrive quatrième. C’est donc le candidat d’En Marche, Philippe Huppé, qui arrive en tête avec 28,56 % des voix, suivi par Gilles Ardinat (FN) qui obtient 22,08 %.

6ème circonscription : Ménard confirmé, Aboud rejeté

Sur Béziers, c’est donc Emmanuelle Ménard, la candidate soutenue par le Front National, qui arrive en tête (35,41 %) avec une confortable avance sur la candidate d’En Marche, Isabelle Voyer (24,72 %). Le député sortant, Elie Aboud (LR), ne parvient pas à se maintenir et arrive troisième avec 18,28 % des voix. Reste à savoir si la gauche va se reporter massivement sur la candidature d’Isabelle Voyer, connue pourtant pour ses positions très libérales.

7ème circonscription : Denaja boit le bouillon

Le député sortant de la 7ème circonscription, le socialiste Sébastien Dénaja, a connu, lui aussi, une soirée difficile hier soir. Avec 12,43 % des voix, il arrive seulement quatrième. Le candidat d’En Marche, Christophe Euzet arrive en tête avec 24,99 % des voix suivi de près par la candidate FN Myriam Roques (23,67 %). La candidate LR, Laurence Magne arrive en troisième position avec 14,68 % des voix. Cette dernière avait fait une campagne très à droite, doit-on s’attendre à un report de voix massif vers la candidate du Front National ?

8ème circonscription : Christian Assaf à la ramasse

Là encore, pas de miracle pour le député sortant socialiste, Christian Assaf, qui arrive en quatrième position avec 10,22 % des voix. C’est donc le candidat d’En Marche, Nicolas Démoulin, qui arrive en tête avec 31,26 % des voix. Il devra faire face dimanche prochain au secrétaire départemental du Front National, Gérard Prato, qui a obtenu 21,13 % des voix.

9ème circonscription : Patrick Vignal, le rescapé de la bande

C’est le petit miraculé des députés sortants de l’Hérault, Patrick Vignal arrive en tête de la 9ème circonscription avec 31,26 % des voix. Il faut dire que celui-ci a eu le nez fin en se ralliant à Emmanuel Macron et à La République En Marche. Bien qu’ayant quitté le PS, celui-ci n’a pas eu à affronter de concurrent socialiste. Il sera confronté dimanche prochain, à Guillaume Vouzellaud, le candidat du Front National qui a obtenu 20,56 % des suffrages.

Photos : DR

Lengadoc-info.com, 2017, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*