Accueil » Politique » Marseille. Attentat contre l’Action Française, « une escalade dans l’échelle de la violence » [Interview]
Marseille. Attentat contre l’Action Française, « une escalade dans l’échelle de la violence » [Interview]

Marseille. Attentat contre l’Action Française, « une escalade dans l’échelle de la violence » [Interview]

02/08/2017 – 15h20 Marseille (Lengadoc Info) – A Marseille, la violence politique a désormais franchi un cap. Dans la nuit de ce samedi à dimanche, une bombe a explosé devant le désormais célèbre « 14 rue Navarin », le local de l’Action Française. L’attentat n’a pas fait de victime et une enquête est en cour. Pour l’Action Française Provence, cet acte terroriste serait l’œuvre d’un groupuscule d’extrême gauche, le Front Révolutionnaire Antifasciste de Provence (FRAP). Si ce dernier ne revendique pas clairement l’attaque, le FRAP considère cela comme de « l’autodéfense populaire ».

Dans ce contexte « explosif », Lengadoc Info est allé à la rencontre des militants provençaux adeptes de Charles Maurras et dont le mouvement politique est l’un des plus anciens de France.

Lengadoc Info : Ce week-end une bombe a explosé devant le local de l’Action Française à Marseille, pouvez vous nous dire ce qu’il s’est passé ?

Action Française Provence : Tout d’abord, nous avons appris la nouvelle dimanche dans la matinée, via Le Parisien. Personne n’a pris la peine de nous prévenir, alors qu’une bombe venait quelques heures avant d’ exploser devant notre local. 

Lengadoc Info : Ce n’est pas la première fois que votre local est pris pour cible, d’où proviennent ces attaques ?

Action Française Provence : Nous n’avons pas exactement de noms. Il y a à Marseille, une multitude de groupes antifascistes autonomes, ou des hooligans plutôt apolitiques mais dont l’esprit est aussi de combattre les patriotes. Ils ne sont pas forcément tous d’accord entre eux, mais les attaques sont signées par des sigles très clairs. Le « Front révolutionnaire antifasciste de Provence », les « jeunes 13 énervés », très actifs pendant les manifs contre la loi Travail, nous menacent régulièrement sur les réseaux sociaux.

Lengadoc Info : Comment interprétez vous cette radicalisation de l’opposition à votre présence à Marseille ?

Action Française Provence : Il y a véritablement une escalade dans l’échelle de la violence, comme je viens de l’indiquer. Nous l’expliquons par l’observation d’un mouvement dextrogyre, le Brexit, Trump, les mouvements d’extrême-gauche n’attirent plus personne et sont en perte de vitesse. Les Français en ont marre de la fausse rébellion des petits bourgeois en manque d’adrénaline. Les antifascistes sentent qu’on mène des actions avec succès et que la jeunesse se tourne vers nous.

Lengadoc Info : L’Action Française est le seul mouvement de la droite nationale qui est réellement présent à Marseille. Alors que l’on compte généralement plusieurs mouvements de cette tendance politique dans les grandes villes comme Paris et Lyon, comment expliquez vous le succès de votre implantation ? 

Action Française Provence : Effectivement, nous avons le monopole du combat nationaliste et patriote, sans doute car nous exprimons un rejet clair et sans concession des élites et du régime. Nous sommes porteurs d’une doctrine solide étayée par l’observation d’une réalité naturelle. Nous avons pour objectif de faire des propositions, d’émettre un message positif d’espoir, en diffusant nos idées royalistes. Dans le camp d’en face, leur existence n’est dû qu’à nous, Ils n’ont rien à proposer. Nous sommes jeunes, et dynamiques, avec des projets d’implantation culturels. Et sans doute aussi, notre accueil méditerranéen chaleureux y est pour beaucoup.

Lengadoc Info : Comment fonctionne votre local ? Quel est le genre d’événements que vous y organisez ?

Action Française Provence : Notre local est le fruit de l’investissement personnel des militants, nous l’avons acquis avec nos petits moyens de travailleurs et d’étudiants, et c’est plutôt une fierté. Il commence à être petit, car nous recrutons de plus en plus et 30 m2 ne suffisent plus à accueillir la bonne cinquantaine que nous sommes. Nous y organisons tous les vendredi soir des conférences, qui sont toujours suivies par un verre de l’amitié. En dehors de ce rendez-vous hebdomadaire de formation, il s’agit d’un endroit où nous nous retrouvons pour rédiger nos tracts, produire nos visuels ou encore préparer nos actions de propagande.

Propos recueillis par Jordi Vives

Photos : Action Française Provence

Lengadoc-info.com, 2017, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*