Accueil » Environnement » Éoliennes. Le Département de l’Aude soutient la société Valeco contre les habitants de Bouriège
Éoliennes. Le Département de l’Aude soutient la société Valeco contre les habitants de Bouriège

Éoliennes. Le Département de l’Aude soutient la société Valeco contre les habitants de Bouriège

18/09/2017 – 18h35 Bouriège (Lengadoc Info) – Dans l’Aude, le Conseil départemental vient de prendre un nouvel arrêté en faveur de la société de construction Valeco qui souhaite installer des éoliennes sur la commune de Bouriège. Les habitants, largement opposés à ce projet, sont furieux.

Quand le Département de l’Aude viole le droit à la propriété privée

C’est un nouveau coup dur pour les habitants du village de Bouriège où la société Valeco souhaite installer des éoliennes. Après un été très chaud sur le terrain et dans les tribunaux, les villageois doivent, une nouvelle fois, faire face à une nouvelle attaque du président du Conseil Départemental de l’Aude, André Viola (PS). Celui-ci a décidé de prendre un arrêté d’alignement sur des parcelles privées le long de la D 52 entre Bouriège et le hameau de Saint-Sernin à hauteur du pont du Gourga.

Cet arrêté permettra désormais aux gigantesques convois de la société Valeco et de ses prestataires, de traverser en toute légalité les propriétés privées des habitants de Bouriège sur ce secteur. Il faut dire que la route à cet endroit n’est pas très large et pour passer, les camions devaient empiéter sur les terrains privés. Face à l’opposition des habitants, plusieurs convois ont du faire marche arrière.

A Bouriège, le Département et Valeco n’en sont pas à leur coup d’essai

Cet arrêté d’André Viola en faveur de la société Valeco n’est pas une première. En juin dernier déjà, le Conseil Départemental avait pris un premier arrêté similaire pour un autre pont sur la D 52, le pont du Rec.

Cet arrêté avait fait suite à des tentatives de passage en force de la part des transporteurs. Certains opposants avaient même été agressés.

Le projet de construction d’éolienne date, désormais, d’une douzaine d’années. Plusieurs grosses entreprises, dont Alstom, se sont cassées les dents sur ce petit village gaulois de Bouriège.

Photos : DR

Lengadoc-info.com, 2017, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine

3 commentaires

  1. Au vu du scandale provoqué par l’installation de ces aérogénérateurs – les articles ne
    manquent pas sur la toile pour l’expliquer -, heureusement qu’il y a des résistants.
    Sinon, demain, le territoire français sera recouvert de cellules photovoltaïques et d' »éoliennes »
    terriblement coûteuses, au très petit rendement avec, de surcroît, une vie très limitée.

  2. Les consommateurs d’électricité sont déjà surtaxés de 18% pour payer les éoliennes actuelles ne fournissant guère que 5% irrégulièrement. Cette énergie n’est pas un besoin pour la France. Elle est un besoin pour ceux qui les installent et ceux qui en perçoivent les rentes … aux dépends des consommateurs. Et en massacrant les paysages français. ARRETEZ CE MASACRE INUTILE, au nom d’une prétendue lutte pour sauver la terre !
    Dans un pays qui manque d’argent on le jette ici par la fenêtre

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*