Accueil » Société » Cambriolage mortel à Servian, la légitime défense en question
Cambriolage mortel à Servian, la légitime défense en question
Crédit : Lengadoc Info

Cambriolage mortel à Servian, la légitime défense en question

07/10/2017 – 10h00 Montpellier (Lengadoc-info.com) – Une nouvelle affaire de légitime défense secoue le département de l’Hérault suite à un cambriolage ayant eu lieu ce jeudi 05 octobre 2017 à Servian.

Ce que l’on sait de l’affaire

Le procureur de la République de Béziers, Yvon Calvet, a tenu une conférence de presse aujourd’hui en fin d’après midi à Béziers afin  » d’éviter que ne soient divulguées des informations erronées  » et ainsi  » éviter un trouble à l’ordre public  »

C’est donc vers 20h30 ce jeudi 05 octobre 2017 que deux individus ont pénétré dans le domaine du Jardin de Saint Adrien, un jardin botanique de multiples fois récompensé, situé sur la commune de Servian. Les deux malfrats ont commencé par molester le couple de propriétaires, M. et Mme Malgouyres, qui leur ont remis une somme d’argent liquide. Ces derniers présentent notamment des blessures au niveau du visage et sont très choqués.

Dans l’état actuel de l’enquête, il n’est pas possible de clarifier ce qu’il s’est passé exactement mais M. Daniel Malgouyres aurait réussi à s’emparer d’un fusil de chasse lui appartenant et à tirer sur l’un de ses agresseurs. Ce dernier, touché au sternum, est décédé très rapidement. Son complice a réussi à s’échapper et se trouve toujours en liberté.

L’épineuse question de la légitime défense

Daniel Malgouyres a été entendu lors de sa mise en garde en vue qui devrait être prolongée afin que soit recueilli un maximum d’informations. Ces éléments seront déterminants pour savoir si le propriétaire a agi dans le cadre de la légitime défense. D’ores et déjà une information pour homicide volontaire a été ouverte par le Parquet.

Cette affaire devrait relancer le débat sur la légitime défense dans une région qui avait déjà été secouée par « l’affaire Galinier «  en août 2010. Ce retraité avait été poursuivi pour avoir tiré au fusil sur deux cambrioleuses roms qui avaient pénétré chez lui pendant sa sieste. Plus éloigné géographiquement, l’affaire du  » buraliste de Lavaur «  avait ému la population qui comprend difficilement comment quelqu’un qui se fait cambrioler finit par être condamner lourdement.

Dans le village, distant de plusieurs kilomètres, c’est la stupéfaction. Au café, on nous décrit Daniel Malgouyres comme étant quelqu’un de « doux et calme ». Personne ne sait vraiment ce qu’il s’est passé mais certaines remarques pessimistes relatives au fonctionnement de la Justice se font entendre. Une page Facebook intitulée  » Soutien au cambriolé de Servian – Hérault  » a déjà récolté plus de 12 000 « j’aime » en quelques heures.

Servian

Photos : Lengadoc Info

Lengadoc-info.com, 2017, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine.

3 commentaires

  1. Aucune confiance dans la justice bobo et gauchiste …

  2. L’expression « légitime défense » est elle même ambigue. En effet, à quel titre une défense pourrait-elle ne pas être « légitime ». A moins que l’on ne considère, à priori, que c’est l’attaque qui est légitime, mais dans ce cas au nom de quoi cette légitimité ?
    En fait il semble bien qu’en France la « légitime défense » ne soit admise par la justice que sur présentation du certificat de décès de celui qui aurait dû la mettre en oeuvre.

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*