Accueil » Politique » Les Patriotes. Florian Philippot fait chou blanc en Occitanie
Les Patriotes. Florian Philippot fait chou blanc en Occitanie

Les Patriotes. Florian Philippot fait chou blanc en Occitanie

24/10/2017 – 08h05 Montpellier (Lengadoc-info.com) – Depuis sa création en mai dernier, l’association « Les Patriotes » communique abondamment à chaque ralliement. Très actifs sur les réseaux sociaux, les partisans de Florian Philippot affichent fièrement les photos de leurs élus : 3 euro-députés (membres du groupe eurosceptique de Nigel Farage), une trentaine de conseillers régionaux ainsi que quelques élus départementaux et municipaux. Dans la région Grand-Est les philippotistes ont même réussi à créer un groupe. En Bourgogne-Franche-Comté, « Les Patriotes » peuvent compter sur les amis de Sophie Montel. L’Ile-de-France et les Hauts-de-France, où Florian Philippot avait positionné ses proches (dont son frère et son père), comptent quelques troupes. Dans les autres régions, ce sont des personnalités plus isolées qui ont la charge de développer ce nouveau mouvement néo-chevènementiste. Toutes les régions ont donc connu des ralliements… sauf l’Occitanie (et la Corse)!

En Occitanie la situation est sans appel. Personne n’a rejoint Florian Philippot. Aucun conseiller régional (parmi les 39 du groupe FN/RBM), aucun conseiller départemental (parmi la dizaine répartie entre le Gard et l’Hérault), aucun conseiller municipal. Les 13 secrétaires départementaux sont restés fidèles au Front National. Parmi eux, on compte des anti-philippotistes bien connus comme le très catholique Olivier Monteil (65), Emmanuel Crenne (46) ou Nicolas Meizonnet (30) proche de Gilbert Collard. Ainsi Marine Le Pen a pu commencer sa « tournée de refondation » le 23 septembre à Toulouse en terrain conquis, sans être gênée par un quelconque militant « Les Patriotes ».

L’Occitanie, territoire hostile à Florian Philippot

La marge de manœuvre des « Patriotes » est extrêmement étroite. En effet, l’Occitanie est toujours restée en dehors de l’influence de Florian Philippot. Avant même son départ, ce dernier y avait fait l’objet de nombreuses critiques. Louis Aliot était notamment monté au créneau lorsqu’un assistant de Sophie Montel avait tenu des propos hostiles aux pieds-noirs et aux harkis. Parmi les rapatriés et leurs descendants, nombreux dans le Languedoc, le clan Philippot est depuis longtemps décrié. Idem dans les milieux taurins ou chez les chasseurs (influents en Occitanie) où les positions philippotistes sur la condition animale étaient très mal accueillies. Dès 2016, Jean-Guillaume Remise, élu de l’Aveyron, avait ouvertement dénoncé l’influence de Florian Philippot. Cette fronde avait pris de l’ampleur avec Robert Ménard, maire de Béziers allié au FN, qui n’a eu de cesse de fustiger un clan « sectaire » et « gauchiste ». 

Entre les cadres historiques, d’une fidélité indéfectible à la famille Le Pen (comme Julien Sanchez (30), nouveau président du groupe FN/RBM Occitanie), les élus proches de LMPT (Gilles Ardinat (34), Monique Tezenas du Montcel (30)) ou les profils issus de la droite conservatrice (Maithé Carsalade ou Chantal Dounot en Haute-Garonne) l’emprise de Florian Philippot est quasi-nulle dans la région. Toutes les personnalités régionales, notamment les trois députés (Louis Aliot, Gilbert Collard et Emmanuelle Ménard), restent réfractaires à l’initiative de Florian Philippot. L’Occitanie apparaît donc comme un angle mort dans l’implantation locale des « Patriotes ». Dans de telles conditions, monter des sections locales s’avère un défi gigantesque, voire une mission impossible.

Photos : DR

Lengadoc-info.com, 2017, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine.

7 commentaires

  1. Chers amis, juste à vous signaler une petite coquille dans votre texte, où vous écrivez au 3ème paragraphe « Sophie Monteil » au lieu de Sophie Montel.
    La coquille est certes minime mais je ne voudrais pas que mon nom soit associé à cette dame, avec laquelle je n’ai, ni de près ni de loin et encore moins au plan des opinions, quelque rapport que ce soit.
    Bien à vous.
    Olivier MONTEIL, SD FN 65 et conseiller régional d’Occitanie, plus que jamùais fidèle à Marine et au FN.

  2. Bravo l’ Occitanie !!!!

  3. Monsieur, Les Patriotes de Florian Philippot font chou blanc en Occitanie, pas d’élus qui soutiennent le Mouvement les Patriotes en Occitanie . C’est du parti pris, de la fausse information, ou bien du journalisme approximatif ?

  4. Bah,….Je me souviens du très délétère  » raid » de Bruno Mégret,dans les rangs du FN,à l’époque….Dans les Alpes Maritimes,cette  » OPA » avait recueilli un grand nombre d’adhérents » de la communauté pied-noir »..qui avait soutenu des ex-élus non réélus,…Ensuite,les  » trompés » ont petit a petit réintégré le FN,..les dissidents qui avaient adhérés aux divers droites,sont disparus ou,revenus…..J’ai eu,en tant que membre responsable dans les services de la Fédé 06 ,eu à surmonter les problèmes…Les dissidents se sont évaporés,ou ont rejoint le FN..Mr Philipot en est l’illustrtion..Peu à peu il sera intégré ailleurs,comme les Lang ( le Carl Lang ,ou autre )…

  5. genevieve grau du roi

    Langadoc n’est pas un site d’information crédible mais un relai des idées du FN et des identitaires, le mouvement Les Patriotes est construction, en principe les référents départementaux seront tous nommés d’ici Janvier 2018 y compris en OCCITANIE, à ce jours 2 référents départementaux sont nommés en Occitanie, pour les autres départements les candidatures sont en cours d’études. Par contre une véritable hémorragie d’adhérents et d’électeurs patriotes se tournant de plus en plus vers les Patriotes, car ils ont compris que le FN est une voie sans issue, c’est une perte d’énergie et de son temps!

    • Madame, au moment de la publication de cet article, aucun référent n’avait été nommé pour l’Occitanie. De plus, cet article parle des élus FN ayant rejoint Les Patriotes. A notre connaissance, aucun élu FN n’a rejoint Les Patriotes en Occitanie.

      Cordialement

      Jordi Vives
      Rédacteur en chef de Lengadoc Info

  6. genevieve grau du roi

    Pour vérifier, il suffit de se connecter sur le site http://www.mouvement-lespatriotes.fr Donc Lengadoc donne des fausses informations !

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*