Accueil » International » Syrie. Deir Ez-Zor entièrement libérée !
Syrie. Deir Ez-Zor entièrement libérée !

Syrie. Deir Ez-Zor entièrement libérée !

03/11/2017 – 18h10 Syrie (Lengadoc Info) – Point de situation numéro 45 – Dure semaine pour l’Etat Islamique qui voit son territoire grignoté petit à petit. Deir Ez-Zor, sa dernière possession en territoire gouvernemental vient de passer aux mains de l’Armée Arabe Syrienne. Et coté Irak les forces armées loyalistes viennent de s’emparer du poste frontière avec la Syrie. Une situation catastrophique pour les jihadistes qui augure d’une fin proche.

Deir Ez-Zor libérée

La ville de Deir Ez-Zor aura fait couler beaucoup d’encre et de sang. En effet, cette capitale régionale était en partie sous le joug de l’Etat Islamique depuis juillet 2014. Les combattants jihadistes s’étaient emparés de la partie Nord de la ville et avait complètement encerclé la population et une importante force combattante. Une résistance de plus de trois ans symbolisée par la figure du  général Issam Zahreddine mort au combat sur l’île de Saqr le 18 octobre 2017. La poche, qui était assez conséquente, avait été coupée en deux par l’Etat Islamique à la suite d’un bombardement aérien soi-disant accidentel le 17 septembre 2016 de la part de la Coalition Internationale. Ce raid avait occasionné la mort de près de 90 soldats et près de 100 blessés. Un revers de taille pour les défenseurs de la ville qui avaient du se replier, créant ainsi un couloir séparant la ville de la base aérienne à l’est. Seuls des parachutages de troupes, d’armes et de nourritures avaient permis aux défenseurs de se maintenir malgré les assauts quotidiens acharnés de la part de l’Etat Islamique.

La mise en place des zones de désescalade à l’ouest du pays a permis de lancer la grande offensive gouvernementale contre l’Etat Islamique. Pour aboutir le 5 septembre à la fin du siège sur la partie Ouest de la ville. Le 9 septembre 2017 verra la fin du siège sur l’aéroport. Le 18 septembre l’Armée Arabe Syrienne franchit l’Euphrate au sud-est de la ville et commence un mouvement d’encerclement de Deir Ez-Zor par le nord. La prise complète de Deir Ez-Zor connaitra un sursis suite à une importante offensive sur l’autoroute M20 reliant la ville à Suhknah. Mais une fois l’encerclement achevé à la mi-octobre, les troupes loyalistes se sont attelés à la libération de la partie nord de Deir Ez-Zor. Une lutte acharnée menée par des troupes d’élite et soutenue par des bombardements aériens intenses. Le 3 novembre 2017 la défense jihadiste s’est entièrement effondrée et Deir Ez-Zor a été officiellement déclarée libérée.

Préparation pour l’assaut final

La reprise de Deir Ez-Zor était le prélude pour l’assaut final sur Abou Kamal.

On se rappelle que l’Armée Arabe Syrienne avait poussé le long de l’Euphrate en direction du sud-est à plus de 10 kilomètres de Mayadin. Les troupes loyalistes ont, semble t’il, abandonné deux villages conquis ces dernières semaines. La priorité absolue était la reprise de Deir Ez-Zor. Conjointement, le territoire restant aux mains de l’Etat Islamique a connu cette semaine un déluge de feu qui a ciblé les infrastructures militaires jihadistes. Centres de commandement, dépôts de munitions… ont été visés par tout ce que les forces armées russes avaient à disposition. Trois tirs de missiles Kalibre depuis le sous marin Veliki Novgorod le 31 octobre, 6 missiles Kalibre depuis le sous marin Kolpino le 3 novembre 2017, le 1er et le 2 novembre 2017 6 bombardiers TU-22M3 à long rayon d’action, ont effectué des bombardements, sans compter les sorties des chasseurs de la gamme Soukhoï.

Deir Ez-Zor

Tir de missile Kalibre

Le début de la phase finale de l’assaut est donc enfin prêt. Deux axes de progression sont donc envisagés. Le premier se situe le long de l’Euphrate, avec l’emploi d’une technique éprouvée d’encerclements successifs des points de défense jihadistes par le désert puis réduction. Le deuxième aura lieu à partir de la station de pompage T2 aux mains des forces loyalistes depuis le 26 octobre 2017. Ce point fort au milieu du désert situé à 70 kilomètres d’Abou Kamal était la dernière « ligne » de défense de l’Etat Islamique le long de la frontière avec l’Irak. Les premiers éléments des troupes loyalistes sont localisées à moins de 45 kilomètres.

Un autre élément majeur qui risque de précipiter les choses est la prise ce matin, par l’armée irakienne et ses supports, du poste frontière avec la Syrie. Cette prise coupe ainsi physiquement les deux bastions jumeaux d’Abou Kamal en Syrie d’Al Qa’im en Irak. Techniquement c’est la fin de l’Etat Islamique en tant qu’entité administrative puisque c’est le cœur de ce dernier qui vient d’être scindé en deux de part et d’autre de la frontière.

[A l’heure où nous écrivons cet article, la nouvelle de la prise d’Al Qa’im vient de tomber. Il ne resterait plus aucun territoire aux mains de l’Etat Islamique à l’ouest de l’Euphrate.]

Il est très raisonnable de prévoir que l’Etat Islamique tel que nous l’avons connu n’existera plus bien avant Noël…

Le reste du front

– La poche d’Idlib se réchauffe dans sa partie Est le long de l’axe autoroutier reliant Hama à Alep. Les troupes syriennes continuent leur progression au nord-ouest d’Itriyah contre Hayyat Tahrir al-Sham fidèle à Al-Qaida. L’objectif est le quartier général ennemi situé à Rahjan. Mais l’objectif final semble être la ville d’Abu Ad Duhur située à 40 kilomètres à l’ouest de Khanasser. Une offensive a d’ailleurs eu lieu dans ce secteur. Et un rassemblement de troupes ainsi que des bombardements ont été signalés une vingtaine de kilomètres au nord. Trois secteurs qui se réchauffent doucement, signe d’une offensive peut être plus globale…

– Complètement à l’ouest du pays, la zone frontalière avec le plateau du Golan a connu une offensive de combattants liés à Al Qaida. Un assaut violent a réussi à briser les défenses syriennes et à relier la poche de Daraa à celle de Beit Jin à l’ouest de la ville d’Hader.

– Aux Etats Unis, à Manhattan, le 31 octobre 2017, Sayfullo Saipov, un ouzbek de 29 ans, a foncé sur une piste cyclable au volant d’une fourgonnette. Huit personnes ont trouvé la mort et douze autres ont été blessées. Le terroriste a été capturé et s’est revendiqué de l’Etat Islamique. Il se déclare également satisfait de son acte. Le président Donald Trump a réclamé un contrôle renforcé des étrangers ainsi que la peine de mort pour le terroriste.

Martial Roudier

Photos : DR

Lengadoc-info.com, 2017, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine.

2 commentaires

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*