Accueil » Société » Montpellier. Regain d’attaques contre les commerçants du quartier Laissac
Montpellier. Regain d’attaques contre les commerçants du quartier Laissac
Crédit : Lengadoc Info

Montpellier. Regain d’attaques contre les commerçants du quartier Laissac

09/11/2017 – 19h30 Montpellier (Lengadoc-info.com) – Plusieurs commerçants du quartier Laissac-Saunerie ont été victimes d’une bande organisée ces dernières semaines. Un nouveau coup dur pour les commerçants du quartier qui subissent une forte baisse de fréquentation, et donc de chiffre d’affaire, depuis le début des travaux sur les anciennes halles. Alerté par un habitant du quartier, Lengadoc Info est allé à la rencontre de trois commerçants ayant subi les agissements de cette bande.

Plusieurs attaques à Laissac selon un même mode opératoire

Le mode opératoire est le même, trois gaillards d’une trentaine d’années décrits comme « venants d’Europe de l’Est » entrent dans la boutique. Pendant que le commerçant est occupé par deux des malfrats, le troisième rafle ce qui traîne derrière le comptoir. Contenu de la caisse pour l’une, sacoche pour le deuxième… La première commerçante, qui vient d’ouvrir depuis peu, nous avoue avoir été traumatisée par l’expérience. Désormais elle se dit « parano » et a changé sa façon de gérer son magasin. Mais sans baisser les bras pour autant. Elle regrette cependant le fait que les forces de l’ordre n’aient pas pris le temps de venir la voir. Son voisin, lui, est beaucoup plus désabusé. Il déplore le temps perdu en démarche auprès de la banque pour faire opposition. Sa sacoche et son chéquier lui ont été retournés mais pas le reste. Chez la troisième c’est la présence d’un ami de passage qui a dissuadé la bande de voyous. Depuis cette tentative, il fait en sorte d’être présent tous les jours, notamment lors de la fermeture.

Une fois leur forfait accompli, les délinquants semblent se diriger à chaque fois en direction du boulevard Gambetta tout proche. Pour certains habitants du quartier, le « squat des albanais » serait l’origine du regain des actes de délinquance. Une réputation solide acquise suite au mauvais comportement dont font preuve certains habitants du squat dont certains privatisent une partie du trottoir. Plusieurs témoignages font état d’attitudes très agressives notamment envers les femmes. Mais également des actes de violence autour du marché Laissac provisoire situé de l’autre coté du boulevard. C’est dans ce squat qu’avait eu lieu une importante descente de police faisant suite à l’agression à l’arme blanche d’un soldat de l’opération Sentinelle.

L’association des commerçants de Laissac appelle à la vigilance

Contactée par nos soins, l’ACAPLOS (Association des Commerçants Saunerie-Laissac-Saint Denis), nous a déclaré avoir alerté tous les commerçants du quartier afin d’appeler à la vigilance et à la solidarité. Des affichettes ont été distribuées avec le numéro unique de la police municipale. Mais les professionnels se sentent désemparés face à ce regain de délinquance et abandonnés par les pouvoirs publics. L’ACAPLOS a distribué symboliquement des sifflets de couleur de façon à donner l’alerte en cas de nouvelle tentative de vol.

Laissac

Crédit : Lengadoc Info

Pour pallier ce problème d’insécurité, diverses solutions techniques sont envisagées mais qui imposent un surcoût non négligeable aux commerçants.

– La mise en place d’un réseau de caméras reliées directement au commissariat.

– Le passage progressif aux monnayeurs automatiques.

– Les dispositifs de défense passive avec la mise en place de sas style bijouterie ou banque).

Autant de dispositifs techniques qui réduiraient les vols avec violence mais qui transformeraient petit à petit notre société en cauchemar orwellien…

Photos : Lengadoc Info

Lengadoc-info.com, 2017, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine.

Un commentaire

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*