Accueil » Politique » Département de l’Hérault, 24 millions d’euros pour 300 mineurs isolés étrangers en 2017
Département de l’Hérault, 24 millions d’euros pour 300 mineurs isolés étrangers en 2017

Département de l’Hérault, 24 millions d’euros pour 300 mineurs isolés étrangers en 2017

13/11/2017 – 17h15 Montpellier (Lengadoc-info.com) – Le budget attribué par le département de l’Hérault aux mineurs isolés étrangers est désormais connu… et la note est plutôt salée !

24 millions d’euros pour seulement quelques centaines de mineurs isolés étrangers

On a un peu de peine à le croire mais le chiffre est pourtant officiel puisqu’il émane directement du Conseil Départemental de l’Hérault. Après un article du Midi Libre publié le 6 novembre dernier sur les mineurs isolés étrangers, le Département a précisé que le « budget annuel consacré aux mineurs non accompagnés est de 24 millions d’euros » alors que le budget total dédié à la protection de l’enfance serait de 162 millions d’euros.

Si le montant est déjà élevé, il l’est encore plus lorsqu’on le ramène au nombre de mineurs isolés étrangers présents dans le département. Difficile d’évaluer réellement ce nombre. En avril dernier, le Département de l’Hérault avait la charge de 180 individus mais la police estimait que le nombre de mineurs isolés étrangers était plutôt autour de 300. Aujourd’hui, on estime que ce chiffre pourrait atteindre les 500 d’ici la fin de l’année.

Si l’on prend ce dernier chiffre comme référence, cela signifie que l’Hérault consacre par mineur isolé, 48 000 euros par an, soit 3,5 fois le montant annuel du Smic net. Un chiffre qui doit forcément être revu à la hausse puisqu’il est peu probable que tous les mineurs isolés étrangers soient pris en charge par le Conseil Départemental.

Mineurs isolés étrangers, un problème qui touche tous les départements

La question des mineurs isolés étrangers pose aujourd’hui d’importantes difficultés dans tous les départements. 13 000 en 2016, ils seraient désormais 25 000 sur le territoire national. Ce sont les services départementaux de protection de l’enfance qui ont la charge de les accueillir. Mais face à l’afflux, les services sont débordés.

Réunis en congrès en octobre dernier, les présidents de département estiment que le coût de la prise en charge des mineurs isolés étrangers serait d’un milliard d’euros. Le premier ministre Edouard Philippe a annoncé que l’État allait octroyer aux départements une rallonge budgétaire de 132 millions d’euros en 2018.

Photos : DR

Lengadoc-info.com, 2017, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine.

Un commentaire

  1. Pas étonnant que la dette française se creuse de manière abyssale, patience, le pays va bientôt toucher le fond !!!!!!

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*