Accueil » International » Syrie. Combats pour Abou Kamal
Syrie. Combats pour Abou Kamal

Syrie. Combats pour Abou Kamal

14/11/2017 – 19h30 Syrie (Lengadoc Info) – Point de situation numéro 46 – L’Etat Islamique continue de perdre ses positions le long de l’Euphrate, tout en offrant encore ponctuellement une forte résistance. De part et d’autre de la frontière entre l’Irak et la Syrie, on assiste à un recul généralisé pour ce groupe terroriste qui a perdu près de 90% de son territoire depuis le début des interventions américaine et russe.

Assaut sur Abou Kamal au sud

Abou Kamal constitue le dernier bastion de l’Etat Islamique dans le sud-est de la Syrie. Il en constituait même le noyau avec la ville jumelle d’Al Qa’im de l’autre coté de la frontière. Al Qa’im étant tombée en à peine une journée, c’est Abou Kamal qui hérite du titre de dernier forteresse de l’Etat Islamique. Les premières unités loyalistes à atteindre les contreforts de la ville ont été des unités irakiennes qui ont franchi la frontière nouvellement libérée. Leurs « frères » chiites du Hezbolla et des troupes des Gardiens de la Révolution iraniennes les ont rejoint à travers le désert à partir de la station de pompage T2 récemment libérée.

Les rapports syriens officiels des premiers jours ont fait état de la prise de la ville au bout de la deuxième journée. Une grande confusion s’est établie au milieu de rapports contradictoires et il ressort qu’après avoir été chassés de la ville, l’Etat Islamique a lancé une contre attaque qui lui a permis de récupérer l’intégralité d’Abou Kamal.

Il apparait donc que les combattants loyalistes ont assiégé intégralement Abou Kamal des cotés Nord, Ouest et Sud. Seul l’accès par l’Est est encore sous contrôle jihadiste. Cette partie est constituée par l’Euphrate et sert de protection naturelle.

Les troupes loyalistes attendent des renforts de l’Armée Arabe Syrienne avant de tenter un assaut terrestre sur la ville. En attendant c’est l’artillerie qui est abondamment à l’œuvre, ainsi que les forces aériennes russes de façon à affaiblir les positions défensives adverses.

Les troupes loyalistes ont profité de cette préparation d’artillerie pour nettoyer la zone désertique au sud de La station de pompage T2. Ce sont ainsi 160 kilomètres de frontière avec l’Irak qui ont été entièrement nettoyés.

Syrie

Les avancées de l’Armée Arabe Syrienne

Les troupes syriennes ont été occupées sur 2 fronts autour de Deir Ez-Zor. Toute la ville n’avait pas été pacifiée. Les derniers combattants jihadistes s’étaient réfugiés sur l’île d’Hawijat Kati et se servent de civils comme boucliers humains. L’armée syrienne a effectué plusieurs offres de reddition, systématiquement rejetées.

Le deuxième front se situe au sud-est le long de l’Euphrate. C’est cet axe de progression qui est très attendu puisqu’il permettra de prendre Abou Kamal en tenaille en coordination avec les troupes loyaliste venues du sud. Très attendu également car il signifiera l’arrivée des troupes d’élite Tigre dont l’expérience sera très utile face à un ennemi très motivé. En effet, les défenseurs de l’Etat Islamique dans Abou Kamal ont opposé à la première vague d’assaut loyaliste une défense féroce. L’utilisation de dizaines de missiles anti-char (type TOW) laisse à penser que des personnalités importantes de l’Etat Islamique sont présentes à Abou Kamal.

La progression des forces Tigre a effectué un bond de 20 kilomètres il y a 2 jours à partir de Mayadin, les plaçant à 40 kilomètres d’Abou Kamal. La tactique employée est de contourner les positions de l’Etat Islamique situées le long des axes routiers dans la vallée de l’Euphrate en passant par le désert puis, en trouvant une faiblesse dans le dispositif défensif adverse, de créer des poches et les réduire le moment choisi. La difficulté de cette tactique, de nombreuses fois couronnée de succès, étant de créer une vulnérabilité sur les flancs.

Syrie

Le reste du front

  • Sur la rive orientale de l’Euphrate les Forces Démocratiques Syriennes (à dominante kurde, soutenues par les Etats Unis) se sont emparées de nombreux villages dont Al Busayrah, verrou de la zone. Les deux rives de la rivière Khabur sont pratiquement entièrement libérées jusqu’à la ville d’Hasakah au Nord.
  • Les combats font toujours rage au nord-est d’Hama où les troupes loyalistes gagnent progressivement du terrain face à Hayyat Tahrir al-Sham (fidèle à Al-Qaida). L’attaque se fait sur plusieurs fronts au sud-est de la poche d’Idlib et l’objectif semble bien être la base aérienne d’Abu Ad Duhur.
  • En Irak, les troupes ont traversé l’Euphrate et s’affairent à nettoyer la zone qui longe le fleuve depuis la frontière avec la Syrie en direction de l’Est. 80 kilomètres et une vingtaine de villages ont ainsi été libérés. L’objectif final étant le bastion de Rawah, dernière ville aux mains de l’Etat Islamique en Irak. Rawah libérée, il bne restera plus qu’à pacifier la frontière avec la Syrie ainsi que l’immense territoire désertique situé au nord de l’Euphrate. Ce désert de 18 000 kilomètres carrés est potentiellement le dernier refuge pour les fidèles de l’Etat Islamique au Levant.
  • En France, le président Macron a célébré le tragique anniversaire des « attentats du Bataclan » le 13 novembre 2015. L’ensemble des attaques avaient occasionné 130 morts et plus de 400 blessés.

Martial Roudier

Photos : DR

Lengadoc-info.com, 2017, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine.

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*