Accueil » Politique » Ligue du Midi / RAIH. Un procès sous haute tension ce mardi à Montpellier
Ligue du Midi

Ligue du Midi / RAIH. Un procès sous haute tension ce mardi à Montpellier

01/12/2017 – 17h00 Montpellier (Lengadoc Info) – L’ambiance pourrait bien être électrique le 5 décembre prochain aux alentours du tribunal correctionnel de Montpellier. Poursuivis en justice après avoir dénoncé, de manière spectaculaire, les subventions accordées aux associations pro-migrants, des militants de la Ligue du Midi doivent être jugés ce mardi. De leur côté, les antifas veulent profiter de l’occasion pour en découdre avec les militants identitaires.

Les antifas veulent empêcher les militants de la Ligue du Midi d’assister à leur procès

Ce mardi 5 décembre aura lieu, à partir de 8h30 au tribunal correctionnel de Montpellier, le procès qui oppose l’association Réseau Entraide Insertion Hérault (RAIH) à la Ligue du Midi. Un procès qui risque bien d’être mouvementé vu que des groupuscules « antifa » appellent au rassemblement devant le tribunal afin de ne pas « laisser d’espace au fascisme dans l’espace public » et que « l’extrême droite se combat dans la rue ». Les organisateurs de ce rassemblement sont déjà connus pour avoir agressé, en pleine rue, de jeunes militants du Front National lors des élections précédentes à Montpellier.

L’incitation à la haine abandonnée par le parquet

En juin dernier, des militants de la Ligue du Midi ont mené une action spectaculaire dans les locaux de l’association RAIH afin de protester contre l’octroi de subventions de la part du Conseil Départemental de l’Hérault pour l’accueil de migrants à Montpellier. Suite à cette action, Richard Roudier, président de la Ligue du Midi, et son fils Olivier, ont été convoqués au commissariat, placés en garde à vue et présentés au Parquet.

Après un passage aux urgences suite aux violences commises par un policier dans les locaux du palais de Justice (violences ayant nécessité une opération chirurgicale pour Richard Roudier), les deux militants ont été poursuivis par le Parquet pour incitation à la haine et dégradation en réunion. Mais finalement, le parquet a abandonné l’incitation à la haine faute d’éléments pour ne retenir que les dégradations (quatre tasses à café cassées). L’association RAIH s’est portée partie civile.

« L’enquête préliminaire a été lancée par le parquet le 18 juillet alors que l’action a eu lieu le 30 juin. S’ils ont attendu jusque là c’est qu’ils ont été poussés ou ont subi des pressions. Je ne peux que faire le rapprochement avec la manifestation anti-Ligue du Midi du 11 juillet à Montpellier et qui était organisée, entre autres, par le Syndicat des Avocats de France et le Syndicat de la Magistrature » nous a confié Richard Roudier.

Photos : Lengadoc Info

Lengadoc-info.com, 2017, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine.

Vous pouvez regarder également

Front National

« Défends ton drapeau » : le Front National à l’offensive dans le Gard et partout ailleurs

16/12/2017 – 18h00 Nîmes (Lengadoc Info) – #TouchePasAMonDrapeau : c’est sous ce hashtag que la …

2 Commentaires

  1. Un soutiens total a Richard et Olivier Roudier. Résistance !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *