Collectif Croissance Bleu Marine
Crédit : Lengadoc Info

Le collectif Croissance Bleu Marine rencontre les entrepreneurs héraultais

23/06/2016 – 19h00 Montpellier (Lengadoc Info) – Mardi 21 juin, le Front National de l’Hérault a organisé à Saint Jean-de-Védas un « dîner-dialogue » où étaient invités des cadres et patrons de PME/PMI locales. Cet événement s’inscrit dans le tour de France de Mickael Sala, entrepreneur francilien et président de Croissance Bleu Marine. Cette tournée a comme objectif de faire connaître le collectif mais aussi de réunir des témoignages et des suggestions auprès des acteurs de l’économie française. Cette démarche a été entreprise début 2016 à la suite du séminaire d’Etiolles (dans l’Essonne) qui a réuni les principaux dirigeants du Front National. Ce séminaire avait notamment conclu à la nécessité de rendre plus visible le programme économique frontiste, qui serait l’objet de « nombreuses caricatures ». « Les Républicains activent tous leurs réseaux pour accréditer l’idée que Marine Le Pen aurait un projet d’extrême-gauche, cette communication devant notamment effrayer l’électorat le plus âgé ». Notons que si les entreprises du CAC40 sont ouvertement hostiles au Front national (activisme du Medef, rejet par les banques…), un sondage annonçait en 2014 que près de la moitié des petits patrons, artisans et commerçants soutenaient le parti de Marine Le Pen. Aussi, c’est à ces entrepreneurs de terrain que le collectif Croissance Bleu Marine souhaite s’adresser.

Le collectif Croissance Bleu Marine, entre libre-entreprise et Etat-stratège

Après un apéritif où les élus FN ont pu faire connaissance avec les invités (agriculteurs, cadres supérieurs, créateurs d’entreprises…), Mickael Sala a exposé la vision mariniste de l’économie : « nous défendons la libre-entreprise et l’initiative individuelle dans le cadre d’un Etat-stratège capable de protéger les travailleurs de la concurrence déloyale ». « Le Front National se positionne comme un parti pragmatique, combattant « l’ultralibéralisme de Bruxelles » et les excès du fiscalisme ». Après cette entrée en matière de Mickael Sala, les invités ont pris tour à tour la parole notamment pour dénoncer la directive sur le détachement des travailleurs. En France, presque 300.000 emplois sont occupés par des étrangers communautaires. « Cette directive pose un vrai dilemne pour les patrons du BTP et les agriculteurs du Languedoc : soit ils emploient des Français, ce qui implique une perte de compétitivité-coût, soit ils embauchent des Espagnols ou des Roumains à bas coût, ce qui est anti-patriotique et anti-social » précise un élu Front National.

C’est France Jamet, présidente du groupe Front National à la région, qui a conclu ce dîner en rappelant que « la défense des petits patrons est une constante du mouvement ». En effet, Jean Marie Le Pen fut dans les années 1950 le plus jeune député de son époque sous la bannière poujadiste.

Photos : Lengadoc Info

Lengadoc-info.com, 2016, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine

Vous pouvez regarder également

Le Bitcoin, un investissement d’avenir ?

11/02/2021 – 22h00 Montpellier (Lengadoc Info) – Mis à part si vous ne vous intéressez pas …

One comment

  1. Merci Jordi d’avoir consacré un article à ce repas- conférence d’où Michaël Sala a retiré la satisfaction d’un échange constructif avec des chefs d’entreprise de notre département et pas des moindres!l

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.