Etat Islamique

Syrie. L’Etat Islamique cerné à Al-Bab

21/11/2016 – 17h50 Syrie (Lengadoc Info) – Point de situation numéro 18 – Alors que les jihadistes soi-disants modérés attendent les effets de l’élection de Donald Trump aux USA et que les turcs sont à portée de tir du bastion de l’Etat Islamique d’Al-Bab, en France une cellule terroriste de l’Etat Islamique projetant un attentat vient d’être interpellée.

Les forces turques aux portes d’Al-Bab, un des derniers bastions de l’Etat Islamique

Les progrès les plus importants ces derniers jours ont été réalisés par la Turquie et les combattants syriens qu’elle soutient. Les premières troupes se trouvent à proximité immédiate des défenses de la ville d’Al-Bab, dernier bastion de l’Etat Islamique dans cette partie de la Syrie.

Rappelons que cette ville est d’un enjeu majeur pour les combattants kurdes des Unités de Protection du Peuple Kurde (YPG) qui en s’en emparant effectueraient la jonction entre leurs deux territoires du Nord de la Syrie. Ce scénario validerait ainsi l’existence d’un territoire kurde cohérent en Syrie bien qu’incluant un territoire à dominante arabe. La Turquie est évidemment absolument opposée à cette éventualité et a fait de la prise d’Al-Bab son objectif principal. Nous sommes en droit de nous demander si toute l’opération « Bouclier de l’Euphrate » n’avait pas en réalité ce seul objectif.

Quoi qu’il en soit, l’Etat Islamique ne se laissera pas déposséder facilement de cette région et les luttes entre troupes turques et kurdes pour la capture des abords de la ville ne feront que retarder les combats.

Rappelons également qu’une victoire turque sur Al-Bab entraînerait irrémédiablement une confrontation avec les forces gouvernementales. Avec les implications que l’on est en droit de craindre.

Avancée kurde sur Raqqah

L’opération « Colère de l’Euphrate » des Forces Démocratiques Syriennes (FDS) à dominante kurde soutenues par les USA semble marquer une pause après la prise de Tal Saman. Les forces de l’Etat Islamique ont perdu une vingtaine de kilomètres de territoire depuis le début de cette offensive le 6 novembre 2016.

Rappelons pour mémoire qu’une offensive avait été lancée début juin 2016 par les forces pro-gouvernementales et s’était achevée par un échec cuisant. L’Etat Islamique avait abondamment utilisé des VBIED (véhicules kamikazes), et fait reculer les troupes loyalistes au delà du point de départ de l’offensive. Les troupes des Forces Démocratiques Syriennes (FDS) devraient se confronter à la même défense acharnée.

Offensive gouvernementale sur Alep

Après l’échec de la deuxième offensive jihadiste menée par la coalition du Jaish al Fatah début novembre 2016, les troupes loyalistes ont consolidé leurs positions en capturant des positions « rebelles » au Sud-Ouest de la ville (école Hikma et quartier Akrab). Une grande offensive loyaliste sur les quartiers Est est en cours de préparation. Une intense campagne de bombardements aériens a été lancée ces derniers jours afin d’affaiblir les défenses jihadistes.

Rappelons que le gouvernement syrien a plusieurs fois mis en place des couloirs d’évacuation afin de permettre aux civils ainsi qu’aux combattants de quitter Alep Est. A chaque fois, les résultats ont été négatifs, les jihadistes de Fatah Halab empêchant systématiquement les départs vers l’Ouest. Les civils sont utilisés comme boucliers humains dans ce conflit.

Les axes de progression loyalistes se situent au Sud Ouest, au Nord ainsi que plein Est où des gains importants ont déjà été réalisés avec la capture ce 20 novembre 2016 de la colline Tal Al-Zohor.

Le reste du front

Les combattants loyalistes de l’enclave de Deir Ezzor ont repoussé le troisième assaut jihadiste lancé par l’Etat Islamique cette semaine. Une intensité qui peut être reliée aux combats en Irak.

Le secteur à l’Est de la base aérienne de Qweires libérée le 11 novembre 2015 par les troupes loyalistes connait un réchauffement suite à la pression exercée sur Al-Bab. Des troupes loyalistes sont arrivées sur place et quelques attaques ont lieu sur des véhicules de l’Etat Islamique autour de la ville de Deir Hafir.

Une nouvelle reddition est en cours dans la ville de Khan Al-Sheih aux mains des jihadistes de Jabhat Fateh Al-Sham depuis quatre ans. Suite à d’âpres combats et négociations, les jihadistes ont accepté d’être transférés dans le gouvernorat d’Idlib contrairement à leur souhait premier qui était le Sud dans la province de Daraa.

En Irak, les combattants des Unités de Mobilisation Populaire de l’Irak (milice chiite), se sont emparés de l’aéroport militaire de Tal Afar situé à 60 kilomètres à l’Ouest de Mossoul. S’ils sont autorisés par la Coalition Internationale responsable de l’opération, à capturer Tal Afar, le bouclage de la ville de Mossoul sera effectif et empêchera la fuite des combattants de l’Etat Islamique en direction de la Syrie.

En France, nous apprenons que des membres de l’Etat Islamique de retour de Syrie ont été arrêtés par le RAID ce matin à Marseille ainsi qu’à Strasbourg. Ils auraient été en préparation d’attentats lors du traditionnel marché de Noël de Strasbourg qui attire chaque année 2 millions de personnes.

Martial Roudier

Photos : DR

Lengadoc-info.com, 2016, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine.

Vous pouvez regarder également

Noirs

États-Unis. Selon le FBI, 48% des meurtriers sont des Noirs

11/06/2020 – 02h00 Washington (Lengadoc Info) – Après la mort de George Floyd et les …

2 Commentaires

  1. Je ne comprends pas : »une victoire turque sur AL- Bab entrainerait une confrontation avec les forces gouvernementales ». Les Turcs se battraient contre l’armée syrienne?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.