Etat Islamique

Syrie. Effondrement des défenses jihadistes à Alep Est

28/11/2016 – 18h00 Syrie (Lengadoc Info) – Point de situation numéro 19 – La situation dans les quartiers d’Alep Est, tenus par la coalition de divers groupes islamistes Fatah Halab, vient de subir un brusque détérioration. L’Armée Arabe Syrienne et ses alliés viennent, en 48 heures, de s’emparer de plus du tiers de la zone occupée. Les forces spéciales syriennes ont donné l’assaut, à la fois par l’Est à partir de la colline Tal Al-Zohor, et par le Nord en réussissant à pénétrer dans le quartier Hanano situé au beau milieu de la zone rebelle. L’objectif initial était de couper les quartiers Est en deux par le milieu, scindant ainsi la résistance islamiste en deux parties distinctes. Sous la pression des forces armées loyalistes, les islamistes ont abandonné leurs positions et se sont réfugiés dans le Sud des Quartiers Est. Débandade ou bien retraite organisée? Nous ne saurions le préciser à l’heure actuelle…

Il va sans dire que la situation n’est pas très favorable aux jihadistes, obligés d’abandonner leurs positions ainsi que leur matériel. Techniquement la poche d’Alep Est s’est réduite de moitié depuis deux mois et la prise du camp Handarat au Nord. Les forces armées syriennes ne vont pas laisser le temps aux insurgés de se retrancher dans la zone Sud, et vont continuer sur leur lancée, afin de profiter de la désorganisation adverse ainsi que de son moral qui ne doit pas être au beau fixe. Il est vrai qu’après l’échec de la deuxième tentative de libération du début du mois et l’annonce de Donald Trump de ne plus financer les groupes islamistes opposés à Bachar El-Assad, les « rebelles » islamistes doivent sacrément déprimer…

Ci dessous l’offensive loyaliste du 24 au 28 novembre 2016:

16-11-25 Alep 2 3 4 5

Irak. Mossoul complètement encerclée

Alors que de sanglants combats opposent l’armée irakienne aux combattants de l’Etat Islamique dans les quartiers Est de Mossoul, une milice irakienne chiite a réussi à compléter l’encerclement de la capitale Islamiste. Partis de loin au sud de Mossoul, les Forces de Mobilisation Populaire ont progressé en direction de l’Ouest de la ville, puis carrément au Nord Ouest en direction de l’aéroport militaire de Tal Afar. Après la prise de cette base aérienne, en utilisant leur mobilité et la rapidité de manœuvre, ils ont réussi à relier le territoire, aux mains des kurdes, situé au Nord. Réalisant ainsi le complet encerclement du bastion jihadiste de Mossoul et empêchant en théorie toute fuite vers la Syrie. Le commandant des combattants chiites Abu Mahdi al-Muhandis a par ailleurs annoncé leur intention de soutenir militairement la Syrie de Bachar El-Assad après la chute de l’Etat Islamique en Irak.

16-11-25-mossoul
Encerclement de Mossoul par le Nord Ouest, région de Tal Afar. Daech en noir Forces irakiennes en rouge et Kurdes en jaune

Syrie. Le reste du front

La poche islamiste de Khan Al-Sheih a vu arriver les fameux « bus verts » utilisés pour le transfert des rebelles. Ce ne sont pas moins de 1000 combattants et leurs familles qui vont être convoyés en direction du gouvernorat d’Idlib. Conformément à la proposition du président syrien Bachar El-Assad, les rebelles pourront conserver leur armement léger (kalachnikovs). Le gouvernement a ainsi pu récupérer de l’armement lourd présent dans la zone, notamment deux Shilka, quadritubes sur chenilles, prévus pour la défense anti-aérienne, mais redoutables contre l’infanterie.

La situation à Al-Bab se complique toujours plus. Les turcs et leurs affiliés syriens de l’Armée Syrienne Libre (ASL/FSA) sont en confrontation directe avec les troupes kurdes des Forces Démocratiques Syriennes (SDF/YPG). Les turcs ont pour objectif d’encercler complètement Al-Bab afin de s’arroger la gloire de faire tomber la ville. De plus, la Turquie a exprimé officiellement sont intention de poursuivre en direction de l’Est jusqu’à l’Euphrate en se rendant maîtresse de la ville de Manbij, pourtant contrôlée par les Forces Démocratiques Syriennes soutenues par les USA. Une volonté d’implantation en territoire syrien qui n’est du gout ni des kurdes, ni de celui de la Syrie. Ainsi ces deux parties sont en train de trouver un accord de coopération militaire et commencent à progresser de conserve du côté Ouest d’Al-Bab. Seuls huit kilomètres aux mains de l’Etat Islamique les séparent de la ville. Certaines troupes en provenance des quartiers nouvellement libérés d’Alep pourraient appuyer cet effort.

Martial Roudier

Photos : DR

Lengadoc-info.com, 2016, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine.

Vous pouvez regarder également

Noirs

États-Unis. Selon le FBI, 48% des meurtriers sont des Noirs

11/06/2020 – 02h00 Washington (Lengadoc Info) – Après la mort de George Floyd et les …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.