Accueil » Politique » Montpellier. Les opposants au blocage de l’université Paul Valéry commencent à se faire entendre
Paul Valéry

Montpellier. Les opposants au blocage de l’université Paul Valéry commencent à se faire entendre

27/02/2018 – 18h25 Montpellier (Lengadoc Info) – C’est devenu une tradition à l’université Paul Valéry – Montpellier 3, comme chaque année (ou presque) la faculté est bloquée depuis plusieurs semaines par des syndicalistes étudiants et des militants d’extrême gauche qui protestent contre le nouveau « Plan étudiant » de la ministre de l’Enseignement supérieur, Frédérique Vidal. Mais la mobilisation commence à faire grincer les dents de certains étudiants…

Des associations étudiantes contre le blocage de Paul Valéry

Ce lundi 26 février avait lieu à la faculté des lettres et sciences humaines, l’habituelle « AG », l’assemblée générale des étudiants, qui devait statuer sur la poursuite ou non du blocage de l’université.

Mais cette fois-ci, le vote a été plus que serré. Avec 149 voix pour et 146 contre, il aura manqué cinq voix pour que le blocage soit rejeté. Un résultat qui démontre la fragilité de la contestation des syndicats de gauche au sein de la population étudiante de Paul Valéry.

Parmi les opposants au blocage, on retrouve l’UNI, l’union nationale inter-universitaire, association de droite proche des Républicains, dont la section montpellieraine a fait savoir son opposition :

« L’UNI Montpellier réaffirme son opposition à ces blocages. L’expression d’un désaccord de certains ne peut trouver comme traduction l’impossibilité pour d’autres d’étudier. »

L’UNI Montpellier rapporte également le fait que des étudiants et un professeur ont été agressés il y a une dizaine jours alors qu’ils tentaient de débloquer une salle. L’association a dénoncé les « quelques membres de groupuscules d’extrême gauche [qui] prennent en otage la faculté et se montrent très violents ».

De son côté, l’Association Des Étudiants de Montpellier 3 (ADEM3), association apolitique, s’oppose également au blocage de la faculté même si elle n’a, pour le moment, pas pris officiellement position sur ce sujet.

Paul Valéry

En attendant, les bloqueurs prévoient une manifestation le mardi 6 mars et une nouvelle assemblée générale le 15 mars.

Photos : DR/ Facebook

Lengadoc-info.com, 2018, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine.

Vous pouvez regarder également

Corse

Face à la menace islamiste, les indépendantistes réaffirment l’ancrage de la Corse « dans la chrétienté »

12/09/2018 – 08h00 Ajaccio (Lengadoc Info) – Conséquence des récentes menaces terroristes sur la Corse, le …

2 Commentaires

  1. Je ne comprend pas ,que les etudians de la liberté ne se manifestent pas avec plus de détermination contre ses saloperie de gauchistes ….Allez étudiants de la vraie France REVEILLEZ VOUS …..

    • Je suis de gauche mais je ne vois pas l’intérêt d’emerder le.s étudiants qui n’y peuvent rien ce n’est pas très courageux et surtout cela ne sert à rien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.