Accueil » International » Catalogne. Le nouveau président indépendantiste du parlement catalan élu sans l’extrême gauche
Catalogne
Crédit : Lengadoc Info

Catalogne. Le nouveau président indépendantiste du parlement catalan élu sans l’extrême gauche

15/05/2018 – 17h30 Barcelone (Lengadoc Info) – Après plusieurs mois tumultueux, les députés du parlement catalan ont élu ce lundi 14 mai un nouveau président, Quim Torra, un indépendantiste proche de Carles Puigdemont. Un vote extrêmement serré mais qui marque peut être un tournant au sein du camp indépendantiste en Catalogne puisque Quim Torra a été élu sans les voix des députés de la CUP, le parti indépendantiste d’extrême gauche.

Quim Torra, un président temporaire en attendant le retour de Carles Puigdemont

La tâche du nouveau gouvernement indépendantiste semble, aujourd’hui, des plus compliquées. Se considérant lui-même comme président à titre temporaire, Quim Torra veut travailler au retour du président légitime de la Generalitat de Catalunya, Carles Puigdemont, dont il très proche.

Toujours en exil, Carles Puigdemont est actuellement en liberté « sous caution » en Allemagne en attendant que la justice allemande décide si oui ou non elle l’extradera vers Espagne où le gouvernement de Mariano Rajoy veut le juger pour rébellion, sédition, détournement de fonds publics (pour l’organisation du référendum) et désobéissance.

L’extrême gauche indépendantiste en perte de vitesse en Catalogne ?

Il s’en est fallu de peu pour que le vote de ce 14 mai soit un échec. Avec 66 voix pour et 65 contre, Quim Torra a été élu président de la Generalitat de Catalunya. Et, grande première depuis l’arrivée des indépendantistes au pouvoir en 2015, ces derniers ont pu se passer du vote des quatre députés de la CUP. En effet, les élus d’extrême gauche ont choisi de s’abstenir, refusant d’apporter leur soutien à un gouvernement dont le programme ne contient « pas de mesures républicaines et sociales qui répondent aux droits et aux besoins de la classe travailleuse ». De fait, la CUP passe désormais dans l’opposition au gouvernement indépendantiste.

Le parti d’extrême gauche a néanmoins tenu à ne pas bloquer la formation du nouveau gouvernement en ne votant pas contre celui-ci. Lors des dernières élections régionales en décembre 2017, le nombre de députés de la CUP était passé de 10 à 4.

Photos : Lengadoc Info

Lengadoc-info.com, 2018, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine.

Vous pouvez regarder également

Bolsonaro

Brésil. Un sondage donne Bolsonaro à 59 % des intentions de vote pour le second tour des présidentielles

16/10/2018 – 18h10 Brasilia (Lengadoc-info.com) – Rien ne semble arrêter Jair Bolsonaro, le candidat populiste …

2 Commentaires

  1. C’est pas simple pour l’instant il n’y à a pas de majorité claire pour l’indépendance en Catalogne tout juste en sièges le nouveau président élu à une voix prés et pas en voix 53% contre les partis indépendantistes;bien sur qu’il faudrait un véritable référendum pour la sécession d’avec l’Espagne mais il faudrait réformer la constitution Espagnole (impossible de la violer pour quiconque)que le peuple à voté y compris les Catalans en masse possible mais il faudrait comme en France pour l’Algérie d’abord consulter tout le peuple Espagnol ;et puis sur quel programme ? on n’en parle jamais coté indépendantistes divisés sur le sujet; économie; perte de la nationalité Espagnole ? langue , danger d’une sortie forcée de l’Europe ;armée;police; frontiéres;corruption financiére ;impots ;etc etc ….
    Tous les habitants ne sont pas catalanistes à plus de 50% à notre avis
    je ne vois pas d’autre solution que la gréve générale qui ruinerait le tourisme et l’économie et je ne vois pas la bourgeoisie Catalane mener une lutte violente aussi dévastatrice ;non il faut convaincre la majorité pro hispanique
    des bienfait d’une présumée indépendance

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.