Accueil » International » Italie. Immigration, fiscalité, franc maçonnerie, etc. Le futur gouvernement donne des sueurs froides à l’UE
Italie

Italie. Immigration, fiscalité, franc maçonnerie, etc. Le futur gouvernement donne des sueurs froides à l’UE

22/05/2018 – 20h20 Rome (Lengadoc Info) – L’annonce, en Italie, de la mise en place d’un programme commun pour la future coalition gouvernementale composé des partis M5S et Lega commence à inquiéter très fortement Bruxelles.

M5S et Lega unis pour une relance économique de l’Italie contre l’avis de Bruxelles

Ce n’était pas chose aisée mais pourtant ils y sont parvenus. Les leaders de la Lega (droite identitaire) Matteo Salvini, et du M5S (populisme) Luigi Di Maio, ont réussi à former une coalition gouvernementale avec un programme commun et un premier ministre, Giuseppe Conte, qui n’est issu d’aucun des deux partis.

Pour y parvenir, chaque bord a dû mettre de l’eau dans son vin. Ainsi, la sortie de l’Italie de l’Union Européenne et de l’Euro n’est plus à l’ordre du jour. Pour autant, à Bruxelles (mais aussi à Paris), on s’inquiète du basculement d’un membre fondateur et troisième puissance économique de l’UE vers le populisme.

C’est notamment sur le plan économique que les inquiétudes sont grandes du côté des responsables européens. En effet, la future coalition gouvernementale souhaite avoir une politique de relance économique plutôt que l’austérité voulue par Bruxelles qui craint une aggravation du déficit de l’Italie et une crise monétaire.

Le futur gouvernement prévoit notamment la réduction de l’âge de départ à la retraite (67 ans en Italie), la réduction de la fiscalité avec l’instauration d’un taux unique, la mise en place d’un revenu citoyen pour les chômeurs et les personnes âgées pauvres.

Un futur gouvernement souverainiste, anti-immigration et anti-franc maçon pour l’Italie

Au-delà des questions économiques et sociales, le futur gouvernement italien compte également mener une politique sécuritaire renforcée et anti-immigration avec notamment l’augmentation des expulsions des immigrés clandestins, la préférence nationale pour les places dans les crèches, la fermeture des mosquées et camps de roms illégaux et l’instauration des prêches en italien dans les mosquées.

Sur le plan institutionnel, le nombre de députés et de sénateurs sera fortement réduit et la lutte contre la corruption au sein de l’administration publique sera renforcée. Et, décision qui a fait beaucoup hurler, les membres du futur gouvernement ne devront pas avoir eu de condamnation pour corruption ou appartenir à la … franc-maçonnerie !

A l’international, si l’appartenance de l’Italie à l’OTAN n’est pas remise en cause, la coalition gouvernementale optera pour une politique d’ouverture vers la Russie en réclamant notamment la fin des sanctions européennes à l’égard de ce pays.

Photos : DR

Lengadoc-info.com, 2018, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine.

Vous pouvez regarder également

Syrie. L’Etat Islamique annihilé dans le sud-ouest

31/07/2018 – 14h30 Syrie (Lengadoc Info) – point 65 – La confrontation entre l’Armée Arabe Syrienne …

2 Commentaires

  1. Alberto Da Giussano

    Posté depuis Bergame / Italie du nord

    De toutes façons, ce gouvernement ‘’paria’’ est à présent en place, tout comme son ministre ‘’ultra paria’’ Savona (même si sur un poste voisin) … et tout vient à point à qui sait attendre !
    Et surtout : ALEA JACTA EST !
    (Et pas que pour l’Italie … !)
    Et en lien direct avec les raisons non médiatisées qui ont contrainte la technocratie mondialiste eurocrate à baisser d’un ton son arrogance :
    – TOUS les sondages donnent la Lega à au moins 25% en cas de nouvelles élections (avec un M5S en baisse ou stabilisation au détriment de la gôche des Renzi, Mattarella et autres Napolitano qui s’effondrerai pour de bon !)
    – Les dernières élections régionales en Friuli-Venezia Giulia (un raz de marée pour la Lega et l’élection d’un gouverneur leghiste) :
    https://it.wikipedia.org/wiki/Elezioni_regionali_in_Friuli-Venezia_Giulia_del_2018
    Et en Val d’Outa (Val d’Aoste) avec l’effondrement d’une Union Valdotaine de centre gôche hégémonique depuis 1945 mais devenus jacobine (centraliste) et euro-mondialiste pour rester dans ‘’l’aire du temps’’ et l’entrée fracassante de la Ligue du nord Vallée d’Aoste en son conseil régional !
    http://elezioni.regione.vda.it/elezioni/VotiLista_i.aspx?idele=137&ord=1&setcar=n
    https://it.wikipedia.org/wiki/Elezioni_regionali_in_Valle_d%27Aosta_del_2018
    Un Val d’Outa très voisin culturellement du Valais de nos voisins et amis suisses ou de la Savoie de nos voisins macroniens arrogants et vindicatifs et citoyens indéterminés du  »monde ».

    PS sur l’identité valdotaine :
    https://www.facebook.com/musicapergliocchivda/videos/1528779757233271/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.