Accueil » Société » La Ligue des Droits de l’Homme porte plainte contre BDS 34

La Ligue des Droits de l’Homme porte plainte contre BDS 34

06/03/2015 – 18h00 Montpellier (Lengadoc-info.com) – Le 19 mars dernier, les porte-paroles du comité Boycott Désinvestissement Sanctions (BDS) France 34, Saadia Ben Fakha et Husein Abuzaid (également président de l’association des Palestiniens du Languedoc-Roussillon) ont été entendus au commissariat central de Montpellier suite à la plainte déposée par Sophie Mazas, avocate et présidente de la Ligue des Droits de l’Homme (LDH).

La LDH reproche aux porte-paroles de BDS 34 d’avoir diffusé sur Facebook des propos révisionnistes et antisémites :

« Ce que faisait Hitler aux juifs était fait exprès pour que le monde sympathise avec eux et leur donne tous les droits, jusqu’aujourd’hui ils nous sortent cette histoire d’Hitler (Shoah) ils ont tout eu à cause d’Hitler. (…) Ce que faisait Hitler aux juifs était voulu et prémédité pour un but bien précis, une tactique propre aux juifs comme le grand mensonge du 11 septembre et bien d’autres… Ils ont sacrifié quelques juifs pour avoir tout ce qu’ils ont aujourd’hui, Hitler a participé à la colonisation de la Palestine, il faisait partie du plan. (…) La relation d’Hitler avec la famille Rotchild cette famille juive et satanique qui possède toutes les terres de la Palestine et qui est l’une des plus puissantes familles au monde ».

Pour les accusés, il s’agit d’un manque de vigilance de leur part lorsqu’ils ont partagé sur leur page Facebook une image faisant le parallèle entre le régime nazi et Israël, une qui n’était « accompagnée d’aucun commentaire visible » souligne BDS 34 qui précise également qu’ils ont été surpris quand ils ont « découvert le texte qui lui était attaché ». Ils ont alors immédiatement effacé la photo.

Des explications qui visiblement ne semblent pas convaincre. Jean-Luc Bonnet, responsable local de la Ligue Internationale Contre le Racisme et l’Antisémitisme (LICRA) a déclaré dans un communiqué que « l’antisionisme radical dont fait preuve cette organisation et qui n’est rien d’autre que de l’antisémitisme ».

Au sein de l’extrême gauche héraultaise, les débats vont bon train entre les militants et si les accusés de BDS 34 sont soutenus par le NPA, d’autres militants dénoncent un antisémitisme latent chez certains membres du combat pro-palestinien dans le département. Un combat dans lequel BDS 34 occupe une place très importante de par son dynamisme. On se souvient notamment des manifestations de l’été dernier où BDS 34 avait largement mobilisé la communauté musulmane de Montpellier.

Photos : DR

Lengadoc-info.com, 2015, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine.

Vous pouvez regarder également

terroristes

Terrorisme. Un lunellois converti à l’Islam condamné à 9 ans de prison

07/11/2019 – 17h00 Lunel (Lengadoc Info) – La cour d’appel de Paris a condamné un …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.