La « politique de peuplement » de Valls, un crime contre la diversité

29/01/2015 – 14h00 Montpellier (tribune libre) – En politique, les mots ont une importance capitale. Il y a certains termes qui sont lourds de conséquence, qui font peur et aujourd’hui Manuel Valls les prononce. La « politique de peuplement » que réclame « notre » premier ministre marque le passage d’un cap. Un cap dialectique aujourd’hui qui augure le passage d’un autre cap dans un futur proche, celui de la guerre ethnique.

Le géopolitologue Frédéric Encel disait à propos du conflit israëlo-palestinien que l’on ne pouvait pas forcer deux peuples à vivre ensemble contre leur volonté. Il serait bon que « notre » premier ministre se penche un peu sur les conséquences que peuvent avoir le multiculturalisme forcé. Elles sont visibles tous les jours et partout dans le monde, que ce soit au Proche-Orient, au Sri Lanka, en Ukraine, au Kosovo, au Mali, etc. Partout où deux peuples sont forcés de « vivre ensemble » ont émergé d’horribles guerres interminables faisant des milliers de morts. Et lorsque l’un des belligérants l’emporte, on assiste à la mise en place d’une « politique de peuplement » entraînant l’asservissement ou la disparition à terme du peuple vaincu.

Voilà l’aboutissement du multiculturalisme : la guerre puis la disparition, l’effacement, le remplacement. Peut être est-ce cela que souhaitent ceux qui prônent un universalisme qui voudrait que l’Humanité toute entière ne forme qu’une seule et même communauté. Une idéologie criminelle à l’encontre de l’extraordinaire diversité des peuples et des cultures, seule vraie richesse de l’Homme.

Jordi Vives

Photos : DR

Lengadoc-info.com, 2015, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine.

Vous pouvez regarder également

passe vaccinal

Passe Vaccinal. Le député Nicolas Meizonnet (RN) dit NON !

22/01/2022 – 18h00 Montpellier (Lengadoc-info.com) – Nous publions ici le communiqué du député (RN) de la …

One comment

  1. « Voilà l’aboutissement du multiculturalisme : la guerre puis la disparition, l’effacement, le remplacement », dites-vous. ces mots, ne sont pas les vôtres, mais ceux d’idéologues nazis. je pensais que ce site, véritable site d’infos neutre, et en fait une émanation de Minute, au niveau local, ou pire : Mein Kampf serait-il votre livre de chevet ?
    j’ai espéré de vraies infos, j’ai un torchon d’extrême droite.
    bravo.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.