UE. Dix ans après le référendum, les partisans du « non » se retrouvent à Béziers

30/05/2015 – 12h20 Béziers (Lengadoc-info.com) – C’est une conférence-débat pour le moins originale qui a eu lieu ce vendredi à Béziers dans le cadre des dix ans du référendum sur le Traité constitutionnel européen. Les partisans du « non » se sont retrouvés dans les locaux de l’association d’extrême-gauche la Cimade. Une conférence initiée par le Comité Biterrois de Résistance de Robert Clavijo mais qui fut marquée par le pluralisme des origines politiques des intervenants. Ainsi, si Robert Clavijo se présente comme un « marxiste et écologiste », il recevait Régis Chamagne, membre du bureau politique de l’UPR (Union Populaire et Républicaine) et Gilles Ardinat, professeur agrégé et conseiller national de Debout La France. On pouvait compter également parmi le public, le conseiller municipal et adjoint de Robert Ménard, Luc Zénon, ou encore la conseillère régionale Fatima Allaoui.

Une conférence qui se voulait donc « non sectaire » et dans une optique de « convergence idéologique prioritaire » comme ce fut le cas en 2005 lorsque le camp du « non » au Traité européen regroupait aussi bien la Ligue Communiste Révolutionnaire de Besancenot, Lutte Ouvrière d’Arlette Laguiller mais également Nicolas Dupont-Aignan, Philippe de Villiers et le Front National de Jean-Marie Le Pen. Une convergence nécessaire pour Gilles Ardinat qui rappelle que « les euros-mondialistes n’hésitent jamais, eux, à faire l’Union Sacrée. (…) Ces gens là n’arrêteront jamais tant qu’ils n’auront pas atteint leur but final qui est le marché mondial sans frontière, sans entrave, avec des individus indéterminés et interchangeables et réduits à des fonctions de producteurs et de consommateurs. Voilà leur projet et l’Union Européenne n’est que la déclinaison régionale ».

P1060253

Dans cette logique de convergence, une référence historique est revenue régulièrement parmi les différents intervenants, c’est l’exemple de la Résistance française durant la Seconde Guerre mondiale qui a vu des personnes issues de l’ensemble de la classe politique française, du Parti Communiste à l’Action Française, combattre ensemble pour une même cause.

Le 29 mai 2005, 55 % des français ont rejeté le Traité constitutionnel européen avant que celui-ci ne soit finalement adopté par le parlement en 2008 malgré l’opposition du peuple. Dix ans après le référendum, un sondage Ifop annonce qu’aujourd’hui 62 % des Français sont opposés à ce traité.  

Photos : DR

Lengadoc-info.com, 2015, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine.

Vous pouvez regarder également

passe vaccinal

Passe Vaccinal. Le député Nicolas Meizonnet (RN) dit NON !

22/01/2022 – 18h00 Montpellier (Lengadoc-info.com) – Nous publions ici le communiqué du député (RN) de la …

2 Commentaires

  1. Non à l’UE en 2005, en 2015 … et jusqu’à ce que la volonté du peuple soit respectée !

  2. Quand nous élisons nos « hommes » politiques, même les castrés d’énarques, on peut éventuellement renverser la vapeur en élisant d’autres au tour suivant. Pour l’Europe, (dont le SEUL point positif est la monnaie commune quand on fait du tourisme), c’est un « management très opaque, ouvert à toutes les influences obscures, celles des banques, des lobbies, des sectes aux ambitions néfastes, de la franc-maçonnerie etc…et de plus qui écrase la personnalité des nations, annule leur histoire, impose ses lois !!! Et donc bientôt nous aurons un pantin nommé Président et qui sera aux ordres de la pieuvre européenne. Plus besoin de parlement puisque les nouvelles lois ne devront être qu’européennes, exit deux siècles de démocratie à la française, 20 siècles d’us et coutumes, et multiculturalisme (mélange contre nature) obligatoire !! Sans échelle de valeurs on ne met pas dans le même enclos, des sangliers, des ours, des chats et des rats !!! Aidons chacun à bien vivre dans son pays au lieu de les tenter par un assistanat improductif sur un sol où il n’a aucune racine, aucune histoire,
    L’Europe est un monstre aussi néfaste aux européens que la maladie de Charcot à l’homme !!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.