Agression sordide d’une jeune femme à Béziers

06/02/2021 – 20h30 Montpellier (Lengadoc Info) – Une nouvelle affaire sordide défraie la chronique depuis une semaine. C’est l’agression, à Béziers le 27 janvier 2021, d’une jeune femme par trois adolescentes issues de la communauté gitane. Et encore une fois, comme pour le jeune Yuriy, c’est grâce à la vidéo de l’agression qui circule sur les réseaux sociaux que la prise de conscience s’opère.

Des images particulièrement choquantes

Ce déchainement de violence gratuite a en effet de quoi interpeller. Grace à la vidéo, nous pouvons vivre nous aussi cette agression et cette expérience ne laisse pas indifférent. On a l’impression d’assister à un reportage animalier avec d’un coté un troupeau de hyènes qui chassent une proie. Les trois adolescentes jouent véritablement avec leur victime. Elles alternent coups de pression verbale, gifles et coups de poings et phases de discussion et de (fausse) compassion. La victime, elle, s’adapte à ces différentes attaques sans jamais faire ou dire quoi que ce soit qui pourrait envenimer la situation. Peine perdue, son absence de réaction entrainera d’autres violences dans un cycle sans fin.

Une attitude qui a déclenché de vives réactions sur les réseaux sociaux chez des adolescents confrontés quotidiennement à ce type de situation.

Une agression qui a ému les réseaux sociaux…

On apprend d’ailleurs que l’agression ne s’est pas arrêtée à la fin de la vidéo dans la montée de l’Avenue de la Marne mais que la jeune femme a ensuite été « amenée dans un appartement où elle aurait été une nouvelle [fois] maltraitée notamment en lui coupant les cheveux. » Des attouchements d’ordre sexuels auraient également eu lieu. Un calvaire qui aurait pris fin grâce à l’arrivée impromptue du père d’une des agresseuses.

Le groupe de filles responsables de l’agression n’en étaient pas à leur coup d’essai puisque le téléphone qui aura servi à filmer l’agression de la jeune femme avait été volé avec violences la veille des faits. C’est grâce à cette première victime de 14 ans que les images de l’agression (stockées automatiquement sur un cloud) ont pu être récupérées par les forces de police et ainsi permettre l’identification du trio infernal.

Une violence incompréhensible

Au micro de France Bleu, le maire de Béziers Robert Ménard fait montre de sa stupéfaction face à une telle situation. « J’ai été sidéré comme tout le monde en voyant les vidéos. Comment est-il possible qu’une gamine s’en prenne à une autre avec une telle violence ? Mais qu’est-ce qu’ils ont dans la tête ces gosses ? ».

Le fait de se filmer en pleine agression interpelle aussi le maire de Béziers qui fait encore part de son incompréhension face à ce phénomène. « Cela doit être terrorisant de tomber sur quelqu’un qui fait preuve d’une telle violence. D’autant, qu’il y a plusieurs vidéos de la même personne. C’est une folie de taper sur les gens ainsi. Il y a quelqu’un qui a filmé. Cela veut dire qu’ils frappent et filment. C’est impensable. »

Face au caractère extraordinaire de l’agression, les trois jeunes femmes ont été mises en examen pour violences volontaires, vol, menaces de mort, enlèvement, séquestration avec actes de torture et de barbarie. Elles ont également été immédiatement incarcérées. La plus âgée à la prison de Perpignan et les deux plus jeunes dans un centre de détention pour mineurs du coté de Toulouse.

Photos : Lengadoc Info

Lengadoc-info.com, 2020, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine.

Vous pouvez regarder également

« QUI ? ». Décidément toutes les pancartes ne se valent pas !

13/08/2021 – 12h00 Montpellier (Lengadoc Info) – Il est très commun pour qui arpente les manifestations (et la …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.