A Lunel, collège et lycée invitent un ancien jihadiste

04/06/2015 – 18h30 Lunel (Lengadoc-info.com) – Alors que Lunel a connu depuis l’été 2014 une vingtaine de départs de jihadistes en Syrie et en Irak pour combattre aux côtés de l’État Islamique, l’Éducation Nationale a invité au collège Frédéric Mistral et au lycée Louis Feuillade, Mourad Benchellali, un français d’origine algérienne qui a rejoint en 2001 les camps d’entraînements d’Al Quaida en Afghanistan.

Mourad Benchellali est issu d’une famille radicalisée, un de ses frères a également été en Afghanistan et a été arrêté alors qu’il avait l’intention de rejoindre la Tchétchénie. Ses parents ont été incarcérés en France puis expulsés vers l’Algérie, son père étant accusé d’être un imam radical et sa mère d’avoir financé son grand frère alors jihadiste.

Peu de temps avant les attentats du 11 septembre, Mourad Benchellali rejoint l’Afghanistan via le Pakistan avec un faux passeport. Il passera deux mois dans un camp d’entraînement à apprendre le maniement d’arme. Il y rencontrera Oussama Ben Laden. Après l’invasion américaine, il trouve refuge au Pakistan avant d’être arrêté et envoyé à Guantanamo en 2002. Après deux ans et demi d’internement, il est renvoyé en France où il passe 18 mois en prison pour association de malfaiteurs en relation avec une entreprise terroriste.

Ce sont 180 élèves de Lunel qui ont écouté le 19 mars dernier, l’intervention de Mourad Benchellali venu raconter son expérience. Quand une élève lui demande en arabe «vous n’avez jamais pensé à quitter ce pays de mécréants pour rejoindre votre maman en Algérie?», il répond qu’au contraire, il souhaite faire venir sa mère en France (source Midi Libre).

Une rencontre qui a été financée par le Fond Interministériel de Prévention de la Délinquance (FIPD) qui financera également un voyage annuel de deux classes dans un camp de concentration. « Nous avons décidé de lutter sur les deux fronts » déclare au Midi Libre, Jean-Luc Ranquet, principal du collège Frédéric Mistral. Une façon de rappeler le lien entre la montée de l’Islam radical et celle des actes antisémites.

Photos : DR

Lengadoc-info.com, 2015, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine.

Vous pouvez regarder également

Insécurité

Insécurité. «Vivre en Sécurité à Montpellier», des mères de famille se rebellent

31/08/2020 – 11h00 Montpellier (Lengadoc Info) –  Elles se présentent comme des mères de famille ayant …

6 Commentaires

  1. Plus c’est gros, plus cela passe. La collaboration de l’éducation nationale avec l’islamisme est affligeante …

  2. on ne parle pas avec des djihadistes, on les expulse.

  3. On claque des sommes conséquentes pour aller commémorer les victimes du nazisme, alors que ce risque n’existe absolument plus ….. Tout cet argent aurait mieux servi à expulser ce « conférencier » et d’autres islamistes comme lui dans leurs pays d’origines respectifs avec interdiction définitive de séjour dans l’ensemble de l’U.E. pour eux et leurs familles !!!!!

  4. lamentable le principal de l’ecole de lunel
    memes les enfants nous traitent de mecreant nous les francais de souche
    foutez moi tous sa dehors,et le prof au chomage sans un sous ou alors il degage en algerie sa lui fera les pieds

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.