Accueil » Société » Islamisme. Des centaines d’individus radicalisés dans la région
Islamisme

Islamisme. Des centaines d’individus radicalisés dans la région

16/02/2016 – 18h40 Toulouse (Lengadoc Info) – En un an, le nombre de personnes signalées pour radicalisme a doublé en France, et toucherait 8 250 individus qui se sont tournés vers l’islamisme. Dans un bilan officiel, réalisé le 28 janvier dernier, et dévoilé par le Figaro, la France connaît une explosion des signalements d’islamistes radicaux et la région Languedoc-Roussillon/Midi-Pyrénées est loin d’être épargnée par ce phénomène inquiétant.

Une montée de l’islamisme dans notre région

L’Hérault, le Gard et le Tarn sont particulièrement touchés. Dans ces trois départements, entre cent et deux cents cas de radicalisation ont été signalés. Pire, en Haute-Garonne, ces individus seraient plus de deux cents. L’Aveyron, l’Aude, les Pyrénées Orientales et les Hautes-Pyrénées compteraient entre cinquante et cent cas tandis que les autres départements de la région comptabiliseraient moins de cinquante cas chacun. En tout, le nombre d’islamistes radicaux signalés dans la région Languedoc-Roussillon/Midi-Pyrénées pourrait dépasser le millier d’individus.

Un islamisme qui se développe d’avantage par les relations humaines que par internet

Des chiffres inquiétants d’autant plus que le Figaro rapporte que pour l’Unité de coordination de la lutte antiterroriste, ces individus « ne basculent quasiment jamais en pianotant seuls sur leur ordinateur. Le déclencheur est dans 95% des cas lié à un contact humain ». Ce qui veut dire que l’individu radicalisé n’est pas un cas isolé, le fameux loup solitaire, mais évolue dans un milieu favorable à la radicalisation. Un phénomène bien connu puisque l’on constate que les candidats au Jihad qui partent en Syrie et en Irak sont souvent accompagnés. De même, cette radicalisation concerne parfois des familles entières ou des groupes de personnes fréquentant la même mosquée comme c’est notamment le cas à Lunel.   

Photos : DR

Lengadoc-info.com, 2016, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine.

Vous pouvez regarder également

Bataclan

Lattes. Il fonce dans la foule pour « faire comme au Bataclan » mais « il faut rester prudent sur les motivations » selon le procureur

16/01/2019 – 19h30 Lattes (Lengadoc Info) – Un chauffard a tenté de foncer sur la …

5 Commentaires

  1. Seule solution : Expulser définitivement ces individus et leurs familles de l’ensemble de l’Union Européenne avec déchéance de leurs nationalités européennes pour ceux qui en auraient ….. Ainsi le risque d’attentats diminuerait rapidement et on ferait en plus d’énormes économies qui permettraient de recruter les militaires et des policiers !!!

  2. Complètement d’accord avec Gibis !!! Mais tout cela est bien le résultat de toutes ces années de « LAXISME » « COMMUNAUTARISME » et « CLIENTELISME » !!!
    Nous avons beaucoup de « TRAITRES » dans notre pays, qui ne sont pas là pour défendre la France et les Français mais pour s’enrichir et profiter !… Ils changent de temps en temps de discours pour tenter de tromper les citoyens et pour se faire élire ou réélire…Maintenant, nous avons encore un qui nous prend pour des imbéciles, c’est JUPPE…Les Français auraient une bien piètre mémoire s’ils votaient pour lui…Dans peu de temps, nous verrions fleurir des burkas, des jellabas et des nikabs dans l’ensemble de notre beau pays. On sait ce qu’il fait pour la communauté musulmane à Bordeaux…Un traître de plus qui compte sur les votes communautaristes pour être élu et en plus, il y tient, car il sait qu’il ne pourra pas avoir une deuxième chance, vu son grand âge en politique. Il n’a quand même pas hésité à s’expatrier au Québec pour faire oublier ses démêlés avec la justice, à l’époque et ce n’est pas tout ce qu’on pourrait lui reprocher : Ce serait trop long…Encore un HOMME IRREPROCHABLE, QUOI !!!

  3. Les expulser? Dans la mesure où ils nés en France et possèdent la nationalité française on les expulserait où?

    • Ce n’est pas parce qu’ils sont nés en France qu’ils sont français, la preuve en est faite, ils ne se sentent pas français, mais ennemis à la France. Il faut en arrêter avec ce droit du sol. Pour Un couple de français qui a un enfant dans un pays étranger, ça arrive, leur petit est français, pas de la nationalité du pays où il naît, non ?
      Ensuite il faut cesser avec cette barrière artificielle de dire on ne veut pas créer d’apatrides. Dans les temps anciens c’est arrivé plusieurs fois sans que ça ne pose de problème particulier. Car quelqu’un qui devient l’ennemi d’un pays, il n’y a pas à le garder; il doit être viré du pays, et qu’il aille se faire pendre ailleurs. A lui à aller demander la nationalité dans un autre pays qui l’accepte, c’est son problème, pas le nôtre. De toute façon ce problème ne se pose qu’avec les farcous.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.