Catalogne

Catalogne. La rupture entre Madrid et Barcelone est entamée

10/08/2016 – 20h10 Barcelone (Lengadoc Info) – Les nationalistes catalans viennent désormais de franchir une nouvelle étape dans le processus d’indépendance de la Catalogne. Le parlement catalan a voté le mercredi 27 juillet le recours à des mesures unilatérales pour avancer vers l’indépendance. En adoptant ce texte avec 72 voix sur 135, les parlementaires catalans ont fait un nouveau pas vers la rupture avec le gouvernement de Madrid.

Le vote de ces mesures unilatérales est une conséquence directe du refus total de Mariano Rajoy de discuter avec les nationalistes catalans. En effet, jusqu’à présent, Madrid a toujours opté pour une attitude très ferme vis-à-vis du processus indépendantiste catalan, en rendant notamment illégales par le tribunal constitutionnel espagnol toutes les décisions du gouvernement catalan dans le processus indépendantiste.

C’est donc un nouveau palier que viennent de franchir les nationalistes catalans. En adoptant ces mesures unilatérales, ils choisissent de passer outre les décisions de Madrid et entrent désormais dans la désobéissance vis-à-vis du gouvernement espagnol. Un changement d’attitude puisque jusqu’à présent les nationalistes avaient toujours opté pour le respect de la législation espagnole afin de permettre une indépendance négociée avec Madrid. Dorénavant, pour les nationalistes, les décisions du gouvernement catalan sont au dessus de celles du gouvernement espagnol.


Rajoy veut unir les partis espagnols contre l’indépendance de la Catalogne


Le vote de ces mesures unilatérales ne restera pas sans réaction de la part de Madrid. Le premier ministre espagnol, Mariano Rajoy, a appelé l’ensemble des grands partis politiques espagnols à faire un front commun contre les nationalistes catalans. Une occasion en or pour Mariano Rajoy d’affirmer son pouvoir alors que son parti ne dispose pas d’une réelle majorité au parlement face à Podemos, les socialistes et les centristes. La crise catalane pourrait ainsi permettre à Mariano Rajoy de fédérer à ses côtés les partis espagnols hostiles à l’indépendance et notamment le parti socialiste.

A côté de ça, Madrid pourrait avoir recours à une série de mesures pour tenter de casser la nouvelle dynamique nationaliste catalane. Le gouvernement espagnol a déjà déposé un recours auprès du tribunal constitutionnel pour faire annuler le vote des mesures unilatérales. Il pourrait également envisager de destituer des députés catalans voire même de suspendre l’autonomie de la région.

Les nationalistes catalans ont fait savoir qu’en cas de décision du tribunal constitutionnel favorable à Madrid (ce qui est plus que probable), ils n’en tiendraient pas compte.

Photos : DR

Lengadoc-info.com, 2016, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine

Vous pouvez regarder également

Noirs

États-Unis. Selon le FBI, 48% des meurtriers sont des Noirs

11/06/2020 – 02h00 Washington (Lengadoc Info) – Après la mort de George Floyd et les …

3 Commentaires

  1. Bravo les Catalans ! Il faut quitter l’Espagne…et quitter l’Europe ! D’autres suivront…

    • Vous ne savez pas de quoi vous parlez
      Vous n’y vivez pas Et ne connaissez que les propos des journalistes et non du vrai peuple Catalan et non des dictateurs indépendantistes qui se disent catalan et son que des bouffons
      Ne représentant que la terreur
      Informez-vous avant de parler

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.