13 Hours

13 Hours, le chaos libyen façon Michael Bay

20/08/2016 – 18h00 Montpellier (Lengadoc Info) – Quand on parle de films de guerre, le cinéma américain reste de loin le plus grand fournisseur de chefs d’œuvres. Pourtant les dernières productions dans ce domaine n’ont pas réellement su marquer les esprits. Il faut bien reconnaître que depuis Il faut sauver le soldat Ryan et La Chute du Faucon Noir, des films sortis respectivement en 1998 et 2001 (il y a plus de quinze ans), Hollywood ne parvient pas à renouveler le genre. Pire, les dernières années ont été marquées par la sortie de super-productions assez pathétiques.

Annoncés à grands coups de bandes annonces à couper le souffle, des blockbusters comme Act of Valors ou Du sang et des Larmes sombrent rapidement dans le mélodrame avec un patriotisme larmoyant qui sent bon la bonne propagande made in USA. Il aura fallu tout le talent d’un Clint Eastwood pour empêcher de justesse American Sniper de tomber dans les mêmes travers. Heureusement qu’un David Ayer viendra contre-balancer cette tendance moralisante avec Fury, un film froid, cruel, envoyant valser l’image d’Épinal du chevalier blanc au cœur pur qui se bat pour la liberté.

Malgré Fury, Hollywood peine désormais à se renouveler dans le genre du film de guerre. Aussi quand Michael Bay sort en janvier 2016 13 Hours : The Secret Soldiers of Benghazi, l’attente et la crainte se mélangent. Car si la renommée du réalisateur pour les blockbusters n’est plus à démontrer, généralement les films de Michael Bay n’échappent pas à cette vision morale et pro-américaine.


13 Hours, un film de guerre plutôt réaliste qui échappe aux lourdeurs du genre


Qu’en est-il pour 13 Hours ? Et bien le film est globalement satisfaisant. Il faut dire que le sujet du film ne se prêtait guère à la fanfaronnade patriotique. 11 Septembre 2012, le consulat américain de Benghazi (Libye) et une petite base secrète de la CIA sont attaqués par une centaine de jihadistes du groupe Ansar al-Sharia. L’assaut entraînera la mort de quatre américains dont l’ambassadeur des Etats-Unis, John Christopher Stevens, de deux anciens Navy Seals (forces spéciales la marine américaine) et d’un technicien de la CIA. Si le film ne s’attarde pas sur le contexte géopolitique et se concentre sur les combats menés entre l’équipe de contractors engagée par la CIA et les jihadistes, il présente néanmoins une vision réaliste de la Libye post-Kadhafi. Alors que la ville de Benghazi est aux mains de milices qui se font la guerre entre elles, les fonctionnaires de la CIA sont incapables de comprendre ce qu’il se passe réellement. Après tout, ne viennent-ils pas de libérer le peuple libyen du méchant dictateur Kadhafi ? Alors quand les jihadistes commencent à prendre pour cible les positions américaines, c’est la panique à bord. Rien n’est prévu pour y faire face. La première puissance militaire au monde est contrainte de négocier avec des milices dont la fiabilité laisse à désirer, pour assurer la sécurité de son personnel à Benghazi.

Dans le genre du film de guerre, 13 Hours n’est pas une révolution mais on passe tout de même un bon moment. Le scénario est bien ficelé, les scènes de combat sont magnifiquement tournées (après tout c’est du Michael Bay), on ne s’ennuie pas un seul instant. Et si l’on retrouve quelques travers spécifiques aux films de guerre américains récents, cela reste léger et acceptable. Surtout, même si le film n’aborde pas directement le sujet, il permet de comprendre les conséquences directes de la Révolution Libyenne de 2011, de voir comment un pays qui a connu une grande période de stabilité sous le régime de Mouammar Kadhafi, s’est totalement désagrégé et a sombré dans le chaos.

Photos : DR

Lengadoc-info.com, 2016, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine

Vous pouvez regarder également

Alain Soral : de « Comprendre l’Empire » à « Comprendre l’Epoque »

11/06/2021 – 12h00 Montpellier (Lengadoc Info) – Dix ans séparent l’ouvrage majeur d’Alain Soral « Comprendre l’Empire » …

One comment

  1. J’ai vu la bande annonce,mais ne l’ai pas vu…Il faut dire que la grande partie des séries TV américaines font référence à leurs guerres ( passées,présentes,et ….à venir),leurs films policiers,espionnages,guerres,mettent toujours en scènes des  » calvalcades et cascades de voitures,typiquement américains et qui n’en finissent pas..Rasant à la fin…..Cela me déçoit de plus en plus,alors,..je souffle en regardant des téléfilms français ou européens,tels que  » meurtres,ici,…là.. »..Est-ce que vous comprenez ?…Surtout que l’on se rend compte que dans le monde actuel,les USA sont en train de préparer leur future guerre contre la Russie..Ils sont en train d’échafauder tous les prétextes pour créer ce conflit..( Rappelez-vous les armes de destructions massives de Saddam Hussein,suivant les mensonges américains de Bush..qui n’ont jamais existé..Bref,les américains,c’est pas ma tasse de thé..Je m’excuse..Par contre,étant abonné à votre lettre d’info,je vous lis régulièrement,( étant de plus très attaché à l’Aude,Carcassonne et son  » unité »…)..Salut

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.