Accueil » Culture » L’Ivraie, le nouveau livre de Bruno Lafourcade qui égratigne l’école républicaine
l'ivraie

L’Ivraie, le nouveau livre de Bruno Lafourcade qui égratigne l’école républicaine

03/07/2018 – 18h15 Montpellier (Lengadoc Info) – Lengadoc Info a eu la chance de découvrir L’Ivraie, le nouvel ouvrage de Bruno Lafourcade, avant sa date officielle de parution, le 29 août. Un livre qui nous a impressionné.

Bruno Lafourcade, avec justesse et férocité, s’attaque à l’effondrement de l’école républicaine, à l’inculture et à l’immaturité de ses élèves qui pensent que Bernanos est une maladie infectieuse et la guerre froide un conflit qui a eu lieu en hiver.

Le corps enseignant et administratif, démagogue, est encrassé d’un jargon pédagogique que Jean Lafargue, héros du roman, écoute, consterné. Amateur de « bonne bouffe », d’expressions désuètes et solitaire endurci, Jean livre ici des réflexions mordantes, cocasses et profondes sur ce qu’il voit du monde d’aujourd’hui, et où il se sent de plus en plus étranger.

Plus qu’un roman sur l’enseignement, L’Ivraie est la satire d’une époque saturée par l’égotisme, le complotisme et l’hyper-démocratie. On appréciera particulièrement son personnage principal atypique et attachant et les rapports qu’il entretient avec une jeune lycéenne, seule élève de la classe intéressée par la littérature.

La lecture de ce roman est la bonne surprise de ce début d’été : il se sirote comme une bonne camomille, boisson favorite de Jean Lafargue, avec l’armagnac.

L’Ivraie, de Bruno Lafourcade, est un roman à paraître le 29 août 2018, aux éditions Léo Scheer ; on peut se procurer avant cette date en envoyant à l’auteur un e-mail à cette adresse : boshimans@yahoo.fr.

Blog : brunolafourcade.wordpress.com.

Photos : DR

Lengadoc-info.com, 2018, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine.

Vous pouvez regarder également

Ennio Morricone

Ennio Morricone à Nîmes : le Maestro investit les arènes !

29/06/2018 – 16h00 Nîmes (Lengadoc Info) – Samedi dernier la Cité des Antonins vibrait au …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.