Accueil » Société » Département de l’Hérault. Une subvention de 18 000 € pour lutter contre la réinformation ?
Département de l’Hérault. Une subvention de 18 000 € pour lutter contre la réinformation ?

Département de l’Hérault. Une subvention de 18 000 € pour lutter contre la réinformation ?

22/06/2017 – 16h40 Montpellier (Lengadoc Info) – Tribune libre – Depuis quelques mois, les attaques médiatiques contre les médias de réinformation se multiplient. Après la presse mainstream, c’est désormais le Conseil départemental de l’Hérault, aux mains des socialistes, qui prend le relais à travers des subventions au Club de la Presse Occitanie.

18 000 € pour lutter contre la « désinformation » ou contre la réinformation ?

Le Conseil départemental de l’Hérault votera ce lundi 26 juin la mise en place d’une convention entre le département et le Club de la Presse Occitanie. Une convention qui octroie au Club de la Presse, une subvention de 18 000 €. En échange, ce dernier s’engage « à son initiative et sous sa responsabilité » à mener des actions de sensibilisation sur les métiers du journalisme et sur la liberté de la presse.

Mais ce n’est pas tout. Cette convention inclut également de « sensibiliser les jeunes collégiens aux risques de désinformation des réseaux sociaux dans le cadre d’une intervention plénière d’un journaliste au Conseil départemental des Jeunes ». A l’heure d’internet et des réseaux sociaux où rumeurs non vérifiées et fake news en tout genre pullulent, ce genre d’action de sensibilisation peut être tout à fait nécessaire… à condition que cela soit fait sans aucun parti pris et avec professionnalisme.

La réinformation dans le collimateur du Club de la Presse Occitanie

Or c’est là que l’on doit s’interroger : est-il judicieux de confier cette mission au Club de la Presse Occitanie ? En effet, en faisant intervenir des journalistes de cette institution dont l’objectivité laisse à désirer, n’y a t-il pas un risque de voir ces journalistes faire l’amalgame entre la désinformation (qui est bien réelle) sur internet et les médias de réinformation régionaux qui effectuent un véritable travail journalistique bien qu’à contre-courant des dogmes moraux répandus généralement par la presse subventionnée ?

C’est en tout cas ce que laisse à penser une publication sur Facebook de la présidente du Club de la Presse Occitanie, Céline Cammarata, le 23 mars dernier lorsque celle-ci reprend un article du Monde sur la réinformation régionale.

réinformation

Cet article, très hostile à la réinformation, décrit les médias de réinformation régionaux comme des « faux sites d’infos locales » qui seraient là pour « tromper le public ». Une définition que nous contestons bien évidemment. Mais quand Céline Cammarata annonce qu’elle utilisera cet article du Monde pour ses interventions auprès des collégiens et lycéens, on ne peut qu’être sceptique sur l’objectivité de ces interventions face à un public jeune et donc plus facilement manipulable…

Jordi Vives

Photos :DR

Lengadoc-info.com, 2017, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine

Un commentaire

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*