Pass sanitaire
Manifestation contre le pass sanitaire à Montpellier le 24 juillet dernier. Crédit : Lengadoc Info

Montpellier. Des pro-vaccin infiltrent les manifestations contre le pass sanitaire

03/08/2021 – 20h30 Montpellier (Lengadoc Info) – A Montpellier, la colère populaire contre le pass sanitaire connaît une ferveur jamais atteinte. Des quelques dizaines de personnes présentes lors de la première manifestation des Patriotes à Montpellier le 24 avril dernier à la manifestation de ce samedi qui a rassemblé 10 000 personnes selon la police et 20 000 selon les organisateurs, ce mouvement connaît un succès historique ! Une mobilisation jamais vue depuis… mai 68 !

Première manifestation contre la dictature sanitaire à Montpellier le 24 avril 2021. Crédit : Lengadoc Info

Un succès qui n’est pas sans attirer les convoitises de certains « professionnels » des manifestations qui, bien que pro-vaccin, ont du mal à accepter qu’un tel mouvement populaire inédit leur échappe. Aussi, s’ils ne peuvent pas le contrôler, ils cherchent à le détruire de l’intérieur… pour le plus grand bonheur de Macron !

Les « professionnels » de la contestation n’acceptent pas que le mouvement anti pass sanitaire leur échappe

Ces dernières semaines, la mouvance d’extrême gauche est en ébullition : ira ? ira pas ? Pour certains, l’honnêteté idéologique prime : interdiction absolue de manifester avec « l’extrême droite » et les « complotistes », c’est-à-dire avec les Philippot, les Dupont-Aignan, les amateurs de TV Libertés, de Réinfo Covid, du docteur Louis Fouché, … C’est pour cela qu’à l’exception de quelques micros partis et syndicats très minoritaires (NPA, CNT, etc.) regroupés officieusement au sein d’un prétendu CLRR (Comité de Liaison de Résistance et de Reconquête) qui sert de couverture, les grandes organisations de gauche ne se sont pas mobilisées dans ces manifestations.

Mais d’autres optent pour une approche plus subtile et des motivations bien plus nocives que l’on pourrait résumer ainsi : « ce mouvement populaire n’est pas conforme à nos idées : infiltrons-le, dégageons les « fachos » et imposons nos thèmes ! »

Ainsi, le site Le Poing, de tendance anarcho-marxiste et qui revendique haut et fort la vaccination de tous ses rédacteurs, non seulement appelle ouvertement depuis plusieurs semaines à infiltrer les manifestations pour virer les « fachos » des cortèges, mais n’hésite pas à se moquer des manifestants :

« On peut entendre dans les cortèges des discours délirants » – Le Poing, 26 juillet 2021

Ou encore, d’appeler à l’exclusion de ceux qui ont été, qu’on le veuille ou non, parmi les précurseurs de cette révolte populaire :

« Il n’est pas tolérable que Florian Philippot, l’ancien numéro 2 du FN, prenne le micro à Paris devant des milliers de personnes » – Le Poing, 26 juillet 2021

Du côté du site La Mule du Pape, média initialement gilet jaune qui a viré à l’extrême gauche, le discours est identique, n’hésitant pas à décrire le docteur Fouché comme un « gourou », à reprendre le parallèle douteux véhiculé par BFM et la Macronie sur le prétendu antisémitisme des manifestants qui utilisent l’étoile jaune. Il s’attaque également au collectif de la Rose Blanche qui est décrit comme un « mécanisme de désinformation ».

Sur le terrain, comment cette infiltration se concrétise ?

Lors de la manifestation du 24 juillet, des militants de l’ARM, l’Arme Révolutionnaire Marxiste, ont tenté de prendre la tête du cortège, avec un drapeau de l’Union Soviétique, ni plus ni moins ! Drôle d’idée de venir à une manifestation contre la dictature avec un drapeau… d’une dictature ! Si cette première tentative de prise de contrôle de la manifestation a été un échec pour eux (le drapeau finira dans les égouts), ils sont revenus à la charge lors de la manifestation du 31 juillet avec un nouveau drapeau rouge, mais sans faucille ni marteau cette fois.

L’ARM est un groupuscule existant à Montpellier depuis une dizaine d’années, et dont l’idéologie est directement inspirée du communisme soviétique : anti-démocratique, pro-dictature, prônant le recours à la violence, etc. En 2010, lors d’une interview, Elias, le chef de l’ARM, déclare : « moi, je suis un révolutionnaire, je vous dis, je fusillerai des gens et j’assume. Eh ouais, bien sûr que je fusillerai ». L’ARM semble, en revanche, n’avoir découvert la réalité de la dictature sanitaire macroniste que très récemment, puisqu’il aura fallu attendre le 20 juillet 2021 pour qu’elle publie un communiqué sur le sujet…

Elias ARM
Elias, chef de l’Arme Révolutionnaire Marxiste lors de la manifestation du 31 juillet à Montpellier. Crédit : Lengadoc Info
Quelques militants de l’ARM lors de la manifestation du 31 juillet.

Autre constat, certains antifas se sont amusés le long du cortège à coller des affiches avec la photo de militants patriotes locaux et appelant à les exclure de la manifestation… tant pis si ces personnes sont engagées dans le mouvement anti-vaccin depuis des mois !

Que craindre pour l’avenir du mouvement contre le pass sanitaire ?

La suite des événements est assez classique. Ces « professionnels » de la manifestation vont chercher à diviser le mouvement en excluant les « fachos » et les « patrons » (les 6 500 chefs d’entreprise qui risquent la prison car ils refusent d’appliquer le pass sanitaire apprécieront !) et finiront par pousser à l’affrontement avec la police, pour inscrire ce formidable mouvement populaire contre la dictature sanitaire dans le même cycle casse-violence-répression qui a détruit les Gilets Jaunes.

Photos : Lengadoc Info

Lengadoc-info.com, 2020, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine.

Vous pouvez regarder également

Les Régionales en Occitanie c’est ce dimanche

18/06/2021 – 19h30 Montpellier (Lengadoc Info) – Selon le dernier sondage Ifop (Sopra Steria Ipsos pour France 3 …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.