Accueil » Politique » Nîmes. Thierry Jacob (FN) : « La très grande majorité des Français ne veut pas sortir de l’UE »
Nîmes. Thierry Jacob (FN) : « La très grande majorité des Français ne veut pas sortir de l’UE »

Nîmes. Thierry Jacob (FN) : « La très grande majorité des Français ne veut pas sortir de l’UE »

03/09/2017 – 17h00 Nîmes (Lengadoc-info.com) – Cela n’aura échappé à personne, le Front National connaît, depuis les dernières élections, quelques remous. Les uns et les autres se disputent sur l’orientation à donner à la nouvelle ligne politique du parti de Marine Le Pen. C’est notamment sur les questions de l’Europe et de l’Euro que les débats sont les plus virulents. Les fédérations FN de la région Occitanie ne sont pas épargnées.

Si après les attaques de Robert Ménard contre le FN ces dernières semaines les cadres régionaux ont, globalement, rejeté les critiques du maire de Béziers, certains regrettent tout de même la ligne politique du parti sur les questions européennes. C’est le cas de Thierry Jacob, conseiller municipal FN de Nîmes, qui dans un communiqué publié ce dimanche sur Facebook réclame un tournant plus européen :

« Le FN doit maintenant se moderniser pour répondre au mieux aux aspirations des Français. Les dernières élections nous enseignent que les Français sont contre l’U.Européisme non contre l’Europe, qu’ils sont ouverts sur les questions sociétales, que l’immigration et l’islamisation les inquiètent.

Les Français ont besoin d’une organisation au plus près d’eux pour faire avancer leur vision de la France dans le monde. L’Europe est la question essentielle. A moins d’en sortir, tout passe par elle. La très grande majorité des Français ne veut pas sortir de l’UE mais la faire évoluer. Elle veut une Europe, libre, démocratique, prospère et qui protège, une Europe qui s’engage pour l’environnement, une Europe puissante, qui compte sur la scène internationale, une Europe organisée, harmonisée, solidaire.

Le FN doit aller au bout de la réflexion et prendre ses responsabilités pour accompagner les Français et non se replier sur des certitudes, c’est tout le sens d’un mouvement populaire. Qui, mieux que le peuple sait les maux du pays et les chemins à prendre pour avancer ? Nous pouvons conjuguer identité et Europe parce que l’Europe est notre identité. Oui à un mouvement pour une Europe européenne (reconnaissance des racines chrétiennes de l’Europe, non adhésion d’un pays non européen, défense/recherche européenne…). Comme nous n’allons pas à Bruxelles et Strasbourg pour nous soumettre, allons vers les Français et les Européens avec les idées de demain.

Thierry JACOB, conseiller FN Nîmes »

Photos : DR

Lengadoc-info.com, 2017, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine.

2 commentaires

  1. Ca c’est une affirmation gratuite. Et c’est vrai que Marine n’était ni convaincue ni convaincante. S’il y a un vrai débat avec les pour et les contre on verra. Demandons un référendum, seuls les Français peuvent répondre. Je voterai pour le Frexit.

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*