Accueil » Société » Nîmes. Khadija Aoudia, l’avocate des jihadistes et du CFCM
Nîmes. Khadija Aoudia, l’avocate des jihadistes et du CFCM

Nîmes. Khadija Aoudia, l’avocate des jihadistes et du CFCM

30/09/2017 – 10h00 Nîmes (Lengadoc-info.com) – A Nîmes quel est le point commun entre le Conseil Français du Culte Musulman (CFCM) et certains jihadistes ? Outre la religion, ils partagent le même avocat, Khadija Aoudia.

Khadija Aoudia, l’avocate des jihadistes de Nîmes

D’un côté, le Conseil Français du Culte Musulman, institution officielle sous l’égide du Ministère de l’intérieur, chargé de représenter les musulmans en France auprès des instances étatiques. De l’autre, plusieurs habitants des quartiers de Nîmes poursuivis en justice ou condamnés pour des faits liés au terrorisme islamiste. A priori, il n’y a pas forcément de lien entre une association représentant un islam « modéré » et ces jihadistes qui prônent un islam « radical ». Pourtant, à Nîmes, les uns comme les autres ont un point commun, leur avocate.

Inscrite au barreau de Nîmes, Khadija Aoudia plaide régulièrement dans des affaires liées au terrorisme islamiste. Ainsi, le 18 septembre dernier s’ouvrait au tribunal correctionnel de Paris, le procès de cinq habitants de Nîmes accusés d’avoir monté et financé une filière d’acheminement de jihadistes vers la Syrie. Une vingtaine de nîmois seraient partis faire la guerre sainte via cette filière. Parmi les avocats de la défense, on retrouve Khadija Aoudia, avocate de Anas Ouhdif, un franco-marocain de 31 ans qui est parti en Syrie en août 2012, il serait l’un des piliers du réseau. Pour Khadija Aoudia, le but d’Anas Ouhdif en Syrie était d’ordre humanitaire : « Son but était de venir en aide au peuple opprimé par le régime de Bachar El-Assad ». Une défense qui n’aura pas réellement persuadé le tribunal qui a condamné son client à 10 ans de prison.

Quelques jours après, c’est un autre procès qui commence à Nîmes. Cinq individus se retrouvent sur le banc des accusés pour une série de vols à main armé. Parmi eux, il y a Djeson Bloner, un des jihadistes jugé la semaine précédente à Paris. Là encore, Khadija Aoudia fait partie des avocats de la défense.

En 2016 on retrouve l’avocate dans une autre affaire liée au terrorisme islamiste. Un lycéen nîmois de 19 ans est poursuivi en justice pour apologie du terrorisme. Le jeune homme avait, entre autres, déclaré sur internet « Prêts à couper la tête des kouffars ». Khadija Aoudia assure la défense du jeune islamiste.

Khadija Aoudia, l’avocate du CFCM et de l’Observatoire de l’Islamophobie

En plus de ces procès portant sur le terrorisme, Khadija Aoudia est régulièrement l’avocate du CFCM et de l’Observatoire de l’Islamophobie dirigé par Abdallah Zekri, vice-président du CFCM.

C’est à ce titre qu’on la retrouve en 2015 lors du procès de Marine Le Pen à propos des déclarations de cette dernière comparant les prières de rue musulmanes à une « occupation du territoire ». Le CFCM est, alors, l’une des quatre parties civiles.

Toujours en 2015, le CFCM dépose une plainte pour diffamation contre le député Claude Goasguen (UMP au moment des faits) pour avoir déclaré : « Cette Shoah terrible qu’on n’ose plus enseigner dans les lycées tant on a peur de la réaction des jeunes musulmans qui ont été drogués dans les mosquées ». Là encore, Khadija Aoudia est l’avocate du CFCM.

Plus récemment, c’est contre le maire de Beaucaire, Julien Sanchez (FN), que l’avocate nîmoise a plaidé. Six commerçants musulmans de Beaucaire ont poursuivi en justice Julien Sanchez après que ce dernier ait pris, en juin 2015, des arrêtés municipaux pour faire fermer la nuit les commerces de deux rues de la commune. Khadija Aoudia était alors l’avocate des commerçants. Présent au procès, Abdallah Zekri avait alors apporté le soutien de l’Observatoire de l’Islamophobie aux commerçants. Julien Sanchez a finalement été relaxé en décembre dernier.

Photos : DR/France 3 

Lengadoc-info.com, 2017, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine.

2 commentaires

  1. L’important dans votre récit, moi je lis qu’elle perd tous ses procès! j’espère qu’elle va en perdre d’autres!

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*