Accueil » International » La capitale de l’Etat Islamique à portée de tir de L’Armée Syrienne
La capitale de l’Etat Islamique à portée de tir de L’Armée Syrienne

La capitale de l’Etat Islamique à portée de tir de L’Armée Syrienne

05/10/2017 – 15h30 Syrie (Lengadoc Info) – Point de situation numéro 42 – La situation est très confuse dans le secteur de Deir Ez-Zor où une partie à trois est engagée. L’Armée Arabe Syrienne est en concurrence directe avec les Forces Démocratiques Syriennes pour récupérer un maximum de territoire et d’objectifs stratégiques des mains de l’Etat Islamique. Une course qui met en exergue les tensions entre la Russie et les Etats Unis.

Confusion au cœur du territoire de l’Etat Islamique

Le développement logique des opérations menées par l’Armée Arabe Syrienne dans le secteur de Deir Ez-Zor a connu de nombreuses perturbations. L’objectif initial était la reprise de la partie de Deir Ez-Zor aux mains de l’Etat Islamique. La traversée de l’Euphrate par les troupes loyalistes permettant de boucler la zone, de couper les lignes de ravitaillement et de pouvoir attaquer sur tous les fronts. L’intervention des Forces Démocratiques Syriennes depuis le Nord en direction de Deir Ez-Zor a perturbé ce schéma idéal. Les FDS n’ont pas poussé jusqu’à Deir Ez-Zor mais ont développé leur effort en direction de l’Est en s’emparant notamment de champs pétroliers importants. La route du Sud leur étant déconseillée par les troupes loyalistes, les FDS ont cherché à nettoyer les rives de la rivière Khabur. Cette prise leur offrant un accès facilité en direction des champs pétroliers Omar, les plus importants du pays.

Cette perspective a poussé les forces loyalistes à suspendre momentanément la libération de Deir Ez-Zor et à progresser sur la rive Ouest de l’Euphrate en direction de la capitale de fait de l’Etat Islamique en Syrie, Al Mayadin. Et au delà les fameux champs Omar et le contrôle de la frontière avec l’Irak. Un enjeu crucial donc, pour l’Armée Arabe Syrienne qui va devoir prendre les FDS de vitesse dans un secteur qui est au cœur de l’Etat Islamique. La topographie est plutôt complexe dans la zone et ne manquera pas de mettre le sens tactique des états majors à rude épreuve.

Etat Islamique

Le reste du front

– La situation sur l’autoroute M20 reliant Palmyre à Deir Ez-Zor est très préoccupante du fait de l’offensive de l’Etat Islamique. Malgré les renforts gouvernementaux, la route ne permet plus de ravitailler l’avant du front. La ville de Sukhnah serait même entourée de 3 cotés par les jihadistes.

– Le 4 octobre 2017, la poche centrale à l’est d’Hama a été coupée en deux au niveau du village de Jaberiyah. Les points forts de la zone ayant été anéantis, la réduction définitive ne devrait plus tarder. Libérant ainsi de précieux renforts pour la zone Sukhnah/Deir Ez-Zor.

– Le 1er octobre une offensive a été lancée au Sud le long de la frontière avec la Jordanie. 18 postes frontières ont été repris en 4 jours. Réduisant ainsi la zone rebelle dont le cœur est la base américaine d’Al Tanf. Présence absolument injustifié dans un secteur où l’Etat Islamique est totalement absent.

– La ville d’Al-Qaryatayn située en territoire pacifié à 75 kms au sud-est d’Homs, a été capturée par l’Etat Islamique qui a bénéficié de cellules dormantes à l’intérieur de la ville. Le bouclage de la ville est effectué et la reprise devrait s’achever rapidement. Une situation similaire à celle de Marawi aux Philippines.

– En Irak le 3 octobre 2017 la ville d’Hawijah a été libérée de l’emprise de l’Etat Islamique. Beaucoup de combattants jihadistes se sont rendus, une première dans ce théâtre d’opération. La réduction totale de la poche ne devrait plus tarder.

– En France, à Marseille, le 1er octobre 2017 un tunisien égorge deux jeunes filles en criant Allah Ahkbar sur le parvis de la gare St Charles avant d’être abattu par un militaire en patrouille. L’assassin, SDF et toxicomane, était connu des services de police sous 7 identités différentes.

– En France, dans le 16ème arrondissement de Paris, le 29 septembre 2017 un dispositif comprenant 4 bombonnes de gaz et de l’essence a été découvert dans le hall d’un immeuble. Le dispositif d’allumage n’a heureusement pas fonctionné. 5 personnes ont été interpellées dont une fichée comme potentiellement terroriste (fichier FSPRT).

– Au Canada, dans la ville d’Edmonton, le 2 octobre 2017 Abdulahi Hasan Sharif, un somalien dans l’attente de son statut de réfugié, renverse un policier à l’aide de sa voiture, tente de l’égorger et prend la fuite. Il fera 4 autres blessés au volant d’une camionnette avant d’être arrêté. Il se revendiquera de l’Etat Islamique.

– Aux Etats Unis, à Las Vegas, le 2 octobre 2017 Stephen Paddock un blanc de 64 ans récemment converti à l’islam ouvre le feu à l’arme automatique depuis le 32ème étage de son hôtel sur une foule venue assister à un concert country. Les tirs durent pendant plusieurs minutes et feront 59 morts et 527 blessés avant que le tireur ne se suicide. La tuerie est revendiquée par l’Etat Islamique.

Martial Roudier

Photos : DR

Lengadoc-info.com, 2017, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine.

2 commentaires

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*