Un cargo à destination de Sète, intercepté avec 450 clandestins à bord

05/01/2015 – 12h00 Sète (Lengadoc-info.com) – Ce vendredi, la marine italienne a intercepté un cargo abandonné par son équipage avec à son bord 450 immigrés clandestins tous de nationalité syrienne. Parti de Famagouste, port chypriote occupé par la Turquie, le cargo Ezadeen battant le pavillon de la Sierra Leone, avait pour destination le port de Sète. L’équipage, après avoir pris finalement la destination de l’Italie, a enclenché le pilote automatique avant d’abandonner le navire.

C’est le troisième cargo de ce genre qui est intercepté par la marine italienne depuis le 20 décembre soit plus de 2 000 clandestins. Actuellement, c’est près de 400 immigrés clandestins qui arrivent chaque jour en Italie. Des arrivés quotidiennes que l’Agence européenne pour la gestion de la coopération opérationnelle aux frontières extérieures des États membres de l’Union européenne plus connue sous le nom de Frontex, semble bien incapable de ralentir. L’opération Triton mise en place par Frontex pour remplacer le dispositif Mare Nostrum en novembre 2014, n’a pour l’instant pas mieux réussi que son prédécesseur.

Photos : DR

Lengadoc-info.com, 2015, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine.

Vous pouvez regarder également

Tribune des généraux : entretien avec le Général (ER) François Gaubert

04/05/2020 – 11h00 Montpellier (Lengadoc Info) – À l’initiative de Jean-Pierre Fabre-Bernadac, officier de carrière et …

3 Commentaires

  1. Bonjour, pourquoi la date du 05/02/2014 au sujet du cargo à destination de Sète qui date d’une semaine

  2. Bonjour, merci de votre remarque. Il s’agit d’une erreur de notre part, cet article date bien du 05/01/2015

  3. Pas mieux réussie que son prédécesseur ?
    Et pour cause, sans réelle volonté d’endiguer le problème, l’Europe n’emploie que le quart des moyens engagés par la seule Italie lorsque cette dernière luttait seule…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.