« Le dernier loup » de Jean-Jacques Annaud

19/01/2015 – 19h00 Montpellier (Lengadoc-info.com) – Nous avons eu l’occasion d’assister à l’avant première du dernier film réalisé par Jean-Jacques Annaud « Le Dernier Loup », qui sortira dans les salles le 25 février.

A la fin des années 70 en République Populaire de Chine, Mao décide d’envoyer de jeunes étudiants communistes instruits éduquer les zones les plus reculées du territoire. Nous suivons donc deux jeunes hommes qui « évangéliseront » quelques dizaines de nomades mongols. Cette tribu de bergers, forcément animistes, est confrontée au problème de la présence des loups. La sagesse des coutumes ancestrales aboutissant à la mise en œuvre d’un compromis où le loup apparaît comme un régulateur et un élément clef de l’équilibre de l’écosystème local. Suite à la mise en culture des espaces sauvages, pour lutter contre les famines sévissant dans le reste du territoire, l’équilibre naturel se verra perturbé et le loup deviendra un véritable fléau. La réponse du Parti sera l’éradication totale des loups…

Navigant entre le documentaire animalier, la fable écologique et le film ethnographique, cette production est véritablement empreinte d’une poésie à laquelle Jean-Jacques Annaud nous avait habitué avec L’Ours et Deux Frères. La magie des grandes steppes mongoles, la fascination naturelle que nous éprouvons pour les loups, liées à la vision angélique (tendance rousseauiste) du village mongol hors du temps, tout ceci nous envoie le film droit au cœur!

Le film donne malgré tout l’impression d’être une commande chinoise destinée à faire passer la pilule de la pollution hors norme provoquée par l’emballement économique chinois actuel. On regrettera aussi la vision angélique de l’histoire de la Révolution Culturelle Chinoise initiée par Mao Tsé Toung qui fut un véritable massacre de populations et des cultures autochtones. Une bonne opération de com’ en somme…

La projection fut suivie par un échange entre le réalisateur et la salle qui permit de soulever le voile sur certains points du tournage. Jean-Jacques Annaud régala notamment l’assistance avec quelques histoires émouvantes entre les acteurs loups et les acteurs hommes. Certaines scènes de combat très réalistes mettant en scène des animaux sont purement fictives mais restent malgré tout très impressionnantes: âme sensible s’abstenir…

A voir donc, pour les amateurs de films du genre et les inconditionnels de Jean-Jacques Annaud.

Photos : DR

Lengadoc-info.com, 2015, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine.

Vous pouvez regarder également

Palmyre, les visages oubliés (ARTE)

30/04/2021 – 18h00 Palmyre (Lengadoc Info) – La chaîne culturelle franco-allemande ARTE vient de proposer un …

One comment

  1. Encore un loup solitaire … s’il sévit en Chine cela passe !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.