A Frontignan, la Justice défend le système contre le FN

21/02/2015 – 12h30 Frontignan (tribune libre) – On savait déjà que la justice française n’avait pas beaucoup de sympathie pour ceux qui luttent contre le système, on vient désormais d’avoir une preuve flagrante. Alors que la garde des sceaux, madame Taubira, prône un laxisme meurtrier et libère sans remord des délinquants, le tribunal administratif de Montpellier a fait preuve, lundi dernier, d’un zèle pour le moins suspect.

La semaine dernière, la préfecture de l’Hérault a fait savoir à monsieur Gérard Prato, candidat déclaré aux élections départementales pour le canton de Frontignan, que sa candidature ne pouvait être acceptée car il est inspecteur des finances publiques à la Direction régionale des finances publiques Languedoc-Roussillon, il est donc, selon la préfecture, « inéligible dans la mesure où il est amené à gérer des dépenses publiques dans le département de l’Hérault.»

Immédiatement, Gérard Prato a saisi le tribunal administratif de Montpellier à qui il présente une attestation de son employeur prouvant qu’il n’effectue aucun paiement de dépenses publiques et n’a aucune fonction liée au calcul de l’assiette ou au recouvrement des contributions directes ou indirectes et donc que sa candidature est parfaitement valable. Mais le tribunal administratif lui réclame ce lundi, date limite de dépôt des candidature, une nouvelle attestation sur les douze derniers mois (ce qui ne lui avait pas été demandé auparavant) sous peine que sa candidature soit définitivement rejetée. Mais lorsque Gérard Prato, compte tenu des délais, propose de faire parvenir cette attestation immédiatement par fax, le tribunal refuse.

Bref, alors que sa candidature était parfaitement recevable, Gérard Prato ne sera pas candidat les 22 et 29 mars prochains à cause du zèle excessif du tribunal administratif de Montpellier et l’incompétence de la préfecture de l’Hérault. Mais est-ce un simple « accident » administratif ? N’y aurait-il pas derrière tout cela une volonté plus politique ? Bien sur, on ne peut rien affirmer mais cela n’empêche pas de se poser des questions.

En effet, Gérard Prato n’est pas un simple militant du Front National. Conseiller municipal et conseiller communautaire, il a réalisé lors des dernières élections municipales à Frontignan un des meilleurs scores nationaux de son parti avec près de 44% des voix. Il a su également construire un large rassemblement des opposants à la politique des socialistes qui va bien au-delà du Front National. Ce n’est pas par hasard si tous le monde (médias et politiques compris) l’annonçait comme le vainqueur des prochaines départementales et non, ce n’est pas un hasard s’il a été évincé de la campagne.

Jordi Vives

Photos : Front National

Lengadoc-info.com, 2015, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine.

Vous pouvez regarder également

Jaurès

Hommage à Jean Jaurès : Michaël Delafosse tombe dans le révisionnisme historique ?

04/08/2020 – 20h10 Montpellier (Lengadoc Info) – Baignant au sein du Parti Socialiste de Jaurès …

4 Commentaires

  1. Le système tremble et se défend comme il peut. Il tombera quand même et on demandera des comptes …

  2. c’est une honte de la part du mur des cons!

  3. Du haut de mes 73 ans , je suis de plus en plus écoeuré . C’est çà la France ; pauvre France .

  4. Et  » ils  » n’ont trouvé que ça ? pour qu’il ne se présente pas ? Effectivement, il est à souhaiter que les choses changent et que certains doivent rendre des comptes ! Justice indépendante ? …aux ordres oui !….mais le mur des cons n’est pas limité aux politiques !….

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.