Debout La France se lance dans les élections régionales

22/06/2015 – 18h00 Sète (Lengadoc-info.com) – Nicolas Dupont-Aignan l’avait annoncé lors des dernières élections départementales, Debout La France (DLF) aura des candidatures dans chacune des treize nouvelles régions pour les élections régionales. En Midi-Pyrénées-Languedoc-Roussillon, c’est un jeune tarbais, Damien Lempereur, qui aura la charge de mener la liste de DLF. Avocat, il a été directeur stratégique de la campagne présidentielle de Nicolas Dupont-Aignan en 2012 .

Damien Lempereur était à Sète vendredi dernier aux côtés des militants et élus locaux. Entouré de Virginie Angevin, conseillère municipale de Sète et déléguée nationale DLF à la Pêche, Stéphane Goepfert conseiller municipal de Juvignac et Dominique Wachter, conseiller municipal de Fabrègues, Damien Lempereur veut présenter sa candidature comme une alternative « face au tripartisme UMP-PS-FN ».

Le candidat de DLF a particulièrement dénoncé la candidature de Dominique Reynié (LR), « qui s’est déclaré en faveur de la GPA, (…) c’est l’esclavage des femmes, la location du ventre de femmes pauvres par des riches. Il est en faveur de l’entrée de la Turquie dans l’Union Européenne. Il va nous faire toute sa campagne sur le terroir et en même temps il défend la dissolution de la France dans une Union Européenne soumise à Bruxelles et à Washington. Il défend le Tafta, le traité transatlantique qui va nous amener les OGM, le bœuf aux hormones ». Dominique Reynié « incarne à merveille le décalage entre les apparatchiks des partis politiques et les attentes des citoyens » et « il ne peut pas porter les valeurs de la droite ».

De son côté, Damien Lempereur veut être candidat « pour faire le ménage » au sein de l’institution régionale. Il veut notamment diminuer par deux le nombre de vice-présidents et rendre inéligible à vie les élus déjà condamnés. De même, il souhaite un rééquilibrage de la nouvelle région, « la fusion n’a pas de sens mais c’est aujourd’hui une réalité » précise-t-il avant d’ajouter que les gens « en ont marre de n’entendre parler que de Toulouse et Montpellier. (…) Nous, nous faisons campagne pour les petites et moyennes villes, nos terroirs, les sous-préfectures ».

Une candidature qui s’inscrit également dans une stratégie nationale du parti de Nicolas Dupont-Aignan, celle d’ancrer et d’installer Debout La France dans le paysage politique français. Damien Lempereur annonce déjà que sa liste fera plus de 10 %, score nécessaire pour atteindre le second tour et il n’est pas question de fusionner avec une autre liste, « Debout la France est un parti 100 % indépendant, c’est notre force, on ne ment pas aux Français, on leur a promis l’indépendance ».

Photos : DR

Vous pouvez regarder également

Entretien avec Olivier Roudier, porte-parole de la Ligue du Midi

01/05/2020 – 10h00 Montpellier (Lengadoc Info) – C’est un dossier qui se ferme avec la décision …

One comment

  1. « il ne peut pas porter les valeurs de la droite ».

    Je trouve au contraire que les « républicains » les portent bien >>> libéralisme en tête !
    Avec le FN RBM les Languedociens auront le choix du souverainisme >>> ni droite ni gauche.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.