Crédit : Lengadoc Info

Les Régionales en Occitanie c’est ce dimanche

18/06/2021 – 19h30 Montpellier (Lengadoc Info) – Selon le dernier sondage Ifop (Sopra Steria Ipsos pour France 3 le 09/06/2021), la liste du Rassemblement National conduite par Jean-Paul Garraud l’emporterait au 1er tour des élections régionales mais on se dirigerait vers une victoire de la présidente sortante de la région Occitanie, Carole Delga (PS), au second tour.

Nouveau candidat et percée du RN par rapport à 2015

Peu connu du grand public Jean-Paul Garraud a néanmoins un solide bagage : ancien député de la Gironde sous les couleurs de l’UMP puis député européen en 2019 (RN), il a été préféré pour la présidence du conseil régional d’Occitanie à Julien Sanchez, maire de Beaucaire. Poussé par Louis Alliot et Robert Ménard, Marine Le Pen le voit déjà à un futur poste ministériel à la Justice si elle venait à accéder à l’Élysée.

Le RN et sa liste « Rassembler l’Occitanie » espèrent profiter du déclin des votes à droite pour emporter la région mais les sondages, malgré une victoire au premier tour (33% des intentions de vote) annoncent déjà un ralliement de la gauche et du centre derrière la présidente socialiste sortante au second tour (41%).

Carole Delga présidente PS sortante vainqueur au second tour

Avec sa liste baptisée « L’Occitanie en commun » la présidente sortante PS Carole Delga espère réitérer sa victoire de 2015 face à Louis Alliot (RN) et Dominique Reynié (UMP-UDI) en rassemblant à gauche notamment les voix écologistes malgré la présence d’une liste EELV. Elle espère un solide ralliement de la gauche allant du PC (Parti Communiste) au PRG (Parti radical de gauche) pour faire barrage au Rassemblement National. Le fameux « front républicain ». Créditée de 30% des intentions de vote au premier tour, les sondages l’annoncent largement vainqueur au second tour avec 41% des intentions de vote, un scénario rappelant l’élection de 2015.

Les autres partis en lice

Aurélien Pradié (les Républicains et l’UDI) : face à la montée du RN, Aurélien Pradié et sa liste « Du courage pour l’Occitanie » espère rassembler à droite pour faire mieux que son prédécesseur Dominique Reynié en 2015 (18,84 % au premier tour). Coincé entre le RN et la liste soutenue par LREM il faudra en effet du courage à Aurélien Pradié pour espérer l’emporter. Les sondages l’annoncent à 11% au premier tour puis en cas de quadrangulaire à 12% des intentions de vote au second tour derrière Vincent Terrail-Novès (LREM).

Vincent Terrail-Novès (soutenu par La République en marche, le MoDem, Agir) : le maire de Balma (réélu avec 65,37% au premier tour en 2020) mènera la liste « Un nouvel élan occitan » en se présentant « sans étiquette » malgré une carrière très officielle où il a quitté les Républicains en 2017 pour se rallier à Emmanuel Macron. L’élu espère un grand rassemblement de la gauche à la droite mais ce calcul ne lui permettrait, selon les sondages, de ne recueillir que 11% des votes au premier tour puis de devancer Aurélien Pradié au second tour avec 13% des voix.

Antoine Maurice (Europe Écologie-les Verts) : la liste « Occitanie Naturellement » a choisi son candidat pour une liste autonome écologiste au premier tour mais déjà des cadres du parti ont appelé à se ranger derrière la présidente sortante (dès le premier tour) ce qui va largement entraver une possible victoire EELV qui serait créditée de 8% des votes et n’irait donc même pas au second tour, devancée par le PS, le RN, LR et LREM.

Myriam Martin et Manuel Bompard (La France insoumise, NPA) : la liste « Occitanie Populaire » est menée par Myriam Martin qui appartenait au NPA à Toulouse puis s’est ralliée à La France Insoumise. Cette fois la liste ne se joindra pas aux écologistes et affrontera donc Carole Delga avec laquelle la fracture est nette depuis six ans et la mise hors majorité des Insoumis. On notera la présence de Manuel Bompard, bras droit de Jean-Luc Mélenchon pour accompagner Myriam Martin dans cette élection où les sondés seraient 4% à choisir la liste des Insoumis au premier tour.

Malena Adrada (Lutte Ouvrière) : la liste « Faire entendre le camp des travailleurs » est créditée de 2% des intentions de vote au premier tour et reconnaît son impossibilité à l’emporter mais escompte bien faire remarquer l’extrême-gauche dans cette élection.

La liste d’Anthony Le Boursicaud « Union essentielle » (0,5%) et « Bastir Occitanie » (0,5%) de Jean-Luc Davezac, liste régionaliste, forme le dernier pourcent des intentions de vote selon l’Ifop.

Intentions de vote au 1er tour en Occitanie…

Une possible quadrangulaire qui ne changerait pas la donne

Dans cette élection régionale, une quadrangulaire serait possible si quatre des candidats font plus de 10% des votes. Néanmoins cette situation permettrait à la liste de Carole Delga de l’emporter facilement sur Jean-Paul Garraud et les voix à droite ne semblant pas appeler à se ranger derrière le RN, la gauche pourrait se rassembler largement derrière la présidente socialiste sortante.

Des Régionales sur le thème de la sécurité

Un thème national que les électeurs ont voulu projeter sur ces régionales alors que les régions ont peu de pouvoir sur ces décisions. Argument phare du RN, les candidats de droite pourront user de cette dialectique pour tenter de capter les voix des électeurs hésitant à se rallier à la présidente sortante. Face à cela Carole Delga tentera de poursuivre son programme axé sur les transports, la jeunesse et l’écologie. Réponse les dimanches 20 et 27 juin 2021.

Intentions de vote au premier tour des Régionales

Jean-Paul Garraud (RN) : 33%

Carole Delga (PS) : 30%

Aurélien Pradié (LR) : 11%

Vincent Terrail-Novès (LREM) : 11%

Antoine Maurice (EELV) : 8%

Myriam Martin (LFI) : 4%

Malena Adrada (LO) : 2%

Jean-Luc Davezac (régionaliste) : 0,5%

Anthony Le Boursicaud (liste citoyenne) : 0,5%

Intentions de vote au second tour des Régionales

Carole Delga (PS) : 41%

Jean-Paul Garraud (RN) : 34%

Vincent Terrail-Novès (LREM) : 13%

Aurélien Pradié (LR) : 12%

Photos : Lengadoc Info

Lengadoc-info.com, 2020, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine.

Vous pouvez regarder également

Alain Soral : de « Comprendre l’Empire » à « Comprendre l’Epoque »

11/06/2021 – 12h00 Montpellier (Lengadoc Info) – Dix ans séparent l’ouvrage majeur d’Alain Soral « Comprendre l’Empire » …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.