Starwars épisode VII : un réveil de la force globalement réussi

article garanti sans aucun « spoiler »

17/12/2015 – 19h15 Montpellier (Lengadoc Info) – Les fans attendaient cet évènement depuis des mois. Le dernier épisode de la série Starwars est sorti sur les écrans français, en avant-première, ce mercredi 16 décembre. Après le rachat de la licence Starwars par Disney, les passionnés de la série inter-galactique redoutaient un dévoiement de l’univers créé par Georges Lucas, sur le mode du très contesté épisode I (la menace fantôme, destiné aux enfants). Force (!) est de constater que leurs craintes n’étaient pas fondées : « le réveil de la Force » s’adresse à la fois au grand public et à ses fans inconditionnels. Malgré quelques défauts, ce film devrait donner satisfaction au plus grand nombre.

Le démarrage est certes laborieux. La désertion du stormtrooper FN 2187 et l’entrée en scène de Rey, jeune femme solitaire en quête d’identité, sont un peu longues. On constate également des coïncidences invraisemblables. Par exemple, Rey embarque par hasard dans le premier vaisseau venu… qui s’avère être le fameux faucon millénium. Elle croise ensuite Han Solo et Chewbacca fortuitement dans l’immensité de l’univers. Idem pour sa trouvaille du sabre laser de Luc (lequel? celui perdu dans l’épisode V?). Autre limite du « réveil de la Force » : la très (trop?) grande analogie avec des épisodes précédents (notamment le IV): un robot facétieux qui détient un plan secret, une planète désertique où se perdent divers contrebandiers, une arme absolue sous forme de planète entourée par un champ protecteur… A vouloir respecter les classiques de Starwars, on risque ici un sentiment de redite.

Néanmoins, la saga des Skywalkers est habilement relancée. On retrouve avec plaisir Leïla et Han Solo, fidèles à eux-mêmes, confrontés à de nouveaux dangers et à une tragédie familiale. Kilo Ren, le seigneur Sith (il faut parler dorénavant de « chevalier de Ren »), est à la hauteur de son rôle. Esthétiquement réussi avec son sabre rouge doté d’une garde, le représentant principal du côté obscur a une vraie personnalité et une histoire. On a là le digne successeur de Dark Vador. Les personnages centraux (Kilo Ren, Han Solo, Luke à la fin du film) s’intègrent parfaitement dans le nouveau contexte : l’affrontement entre le « Premier ordre », organisation totalitaire ressemblant fortement au régime nazi (costumes, parades, symboles…), et une « Résistance » bienfaisante. Les effets spéciaux permettent un foisonnement de scènes d’action, de personnages extra-terrestres et de décors impeccables.

On peut donc tirer un bilan positif de ce nouveau Starwars, respectueux de l’esprit de la première et légendaire trilogie. L’attente était telle qu’il y aura forcément quelques déçus. Mais il s’agit manifestement d’un bon film commercial.

Lengadoc-info.com, 2015, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine.

Vous pouvez regarder également

Lafourcade

L’Irrégulière, Bruno Lafourcade lance sa revue

06/07/2020 – 20h30 Toulouse (Lengadoc Info) – Irrégulier,-ièreAdj. Qui se produit sans périodicité.Qui est inégal …

2 Commentaires

  1. Que la force soit avec nous pour lutter contre l’empire bobo totalitaire !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.