Nîmes
Photo d'illustration

Béziers : forces de l’ordre caillassées, la justice interdit définitivement la Garde Biterroise

07/07/2016 – 19h00 Béziers(Lengadoc Info) – Ce mardi 5 juillet, le tribunal administratif de Montpellier a annulé définitivement la délibération du conseil municipal de Béziers pour la création d’une Garde Biterroise.

Suspendu depuis le 19 janvier par une ordonnance du juge des référés du tribunal administratif de Montpellier, la justice a donc confirmé sa décision de mettre un terme au projet de Robert Ménard de mettre en place à Béziers une Garde Biterroise pour soutenir et appuyer les forces de l’ordre.


Flambée de violence à Béziers


Cette décision du tribunal administratif de Montpellier arrive dans un contexte très sensible à Béziers qui connaît depuis quelques jours une flambée de violence. Dimanche dernier, des pompiers appelés pour éteindre un véhicule qui avait été incendié dans le quartier de La Devèze, ont été pris à parti et caillassés. Une violence qui n’est pas isolée puisque durant le week-end, ce sont pas moins de quatre incendies volontaires qui ont eu lieu dans la ville de Robert Ménard. Dans la nuit de dimanche à lundi, c’est un véhicule de police qui a été à son tour pris sous les projectiles à La Devèze. Enfin, dans la nuit de mardi à mercredi, cinq policiers de la BAC de Béziers sont tombés dans une embuscade toujours dans le quartier de La Devèze. Attaqués par une foule d’individus qui leur lançait des pavés et des boules de pétanques, les policiers ont du faire usage de leurs flash-ball. Un agent de police a été blessé et un individu a été interpellé.


Le maire de Béziers ne décolère pas après la décision du tribunal administratif


Dans un tel contexte, la décision du tribunal administratif de Montpellier d’interdire la création d’une Garde Biterroise passe mal du côté de la mairie. Dans une interview pour le site Boulevard Voltaire, Robert Ménard s’en prend au sous-préfet de Béziers, Christian Pouget : « [il] doit maintenant prendre ses responsabilités. Il doit rendre des comptes aux citoyens. Il n’est pas possible, pour lui, de continuer à leur cacher la vérité. Lui qui est très fort pour porter plainte contre la ville afin d’interdire la Garde biterroise (…) il faut qu’il se montre responsable. Ou qu’il demande son remplacement. Non, La Devèze n’est pas une zone de non-droit ».

Dans cette même interview, Robert Ménard explique que pour pouvoir créer une Garde Biterroise il faut des circonstances exceptionnelles or « pour la justice, l’état d’urgence qui a suivi les attentats du 13 novembre 2015 n’en est pas une. Et qu’importe qu’un islamiste biterrois soit en prison depuis des mois pour apologie de terrorisme, peu importe qu’il vienne d’être condamné de nouveau pour la préparation d’un attentat au Cap d’Agde, ça, non plus, ce n’est pas une circonstance exceptionnelle ».

Photos : DR

Lengadoc-info.com, 2016, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine

Vous pouvez regarder également

Insécurité

Insécurité. «Vivre en Sécurité à Montpellier», des mères de famille se rebellent

31/08/2020 – 11h00 Montpellier (Lengadoc Info) –  Elles se présentent comme des mères de famille ayant …

2 Commentaires

  1. rien n’est encore définitif, car le Maire de Béziers peut faire appel auprès de la Cour Administrative d’Appel à Marseille ou Bordeaux et ensuite auprès du Conseil d’Etat !!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.