Expulsion des délinquants : Darmanin passe aux actes

09/05/2020 – 10h20 Montpellier (Lengadoc Info) – Le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin, a décidé de passer aux actes en matière de délinquance. Il vient d’ordonner l’expulsion de deux délinquants étrangers dont les actions avaient défrayé la chronique. Un positionnement rare qu’il entend apparemment généraliser alors que l’élection présidentielle se jouera sur le thème de la Sécurité dans un face à face attendu Macron/Le Pen.

Un livreur Deliveroo qui refusait de servir des clients parce que juifs

L’affaire avait fait beaucoup de bruit, on s’en souvient. A Strasbourg, un jeune homme de 19 ans de nationalité algérienne travaillant pour la plateforme de livraison à domicile « Deliveroo » avait refusé de prendre des commandes d’un restaurant casher au motif qu’il « ne livre pas les juifs ». Le ministre de l’Intérieur s’était alors engagé personnellement à procéder à l’expulsion du livreur. Certains observateurs s’étaient émus de cette rapidité d’expulsion pour des faits, bien que graves, se situant bien au-dessous de la moyenne en termes d’atteintes aux personnes. Le jeune algérien avait été condamné en janvier 2021 à 4 mois de prison ferme et écroué mais il était sous le coup d’une Obligation de quitter le territoire français (OQTF). A l’issue de sa peine, il a donc été expulsé.

Une femme poussée dans les escaliers du métro

Même conséquence pour l’auteur des faits qui ont eu lieu Porte de la Chapelle dans le 18ème arrondissement de Paris en avril 2021. La vidéo de cette agression avait fait le tour des réseaux sociaux. Une altercation verbale entre une femme âgée et un jeune homme en train de téléphoner se déroule en haut des marches d’une bouche de métro. Rapidement et sans arrêter sa conversation, l’homme projette la femme dans les marches. Elle tente alors de s’accrocher à la rampe mais se retrouve par terre sans pouvoir se relever alors que l’homme quitte les lieux. Interpellé par des passants, il déclarera « c’est rien, j’ai rien fait ».

La ministre déléguée chargée de la citoyenneté Marlène Schiappa avait dénoncé une « agression physique révoltante » qualifiée d’harcèlement de rue. Un harcèlement malheureusement devenu le lot quotidien de millions de français.

Également sous le coup d’une Obligation de quitter le territoire français, l’individu de nationalité espagnole a été expulsé vers l’Espagne le 2 mai 2021 avec une interdiction d’entrer et de séjourner sur le territoire français.

Plus de frontières, plus de sécurité ?

Les expulsions des délinquants par Gérald Darmanin sont plutôt vues d’un bon œil dans les rangs de la droite, même si la ficelle, à 1 an des Présidentielles, peut paraitre grosse. En effet, afin de lutter contre les « extrêmes », il risque de siphonner les voix des électeurs de droite qui pourraient voter pour le Rassemblement National.

Sur Tweeter le maire de Béziers Robert Ménard, proche du Rassemblement National, a encouragé le ministre pour « Une décision qui va dans le bon sens ».

En 2015, Gilbert Collard, alors député de la deuxième circonscription du Gard et secrétaire général du Rassemblement Bleu Marine, annonçait qu’il devenait plus que nécessaire de rétablir les frontières face à l’immigration.  Ce dernier avait accusé le ministre de l’Intérieur, à l’époque Bernard Cazeneuve, d’être « d’une inefficacité redoutable. On laisse faire. L’analyse politique de cette situation est que l’Union Européenne est une succession de fuites et il faut vite rétablir les frontières ».

Les Français subissent aujourd’hui les retombées de ce laxisme au niveau administratif et sécuritaire. Avec des conséquences au sein de l’opinion publique qui commence à s’inquiéter de la situation. L’association entre terrorisme/délinquance et immigration devenant de plus en plus présente dans les débats publics.

Le durcissement engagé par Gérald Darmanin pourra-t-il se pérenniser ou s’arrêtera-t-il à quelques cas emblématiques avec expulsion habilement médiatisés ? On se souvient du fameux « karcher » de Nicolas Sarkozy en 2005 symbole d’une droite qui montre les muscles mais qui ne passe pas à l’acte.

Photos : DR/Wikipédia

Lengadoc-info.com, 2019, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine.

Vous pouvez regarder également

Cévennes. Les anti-squat fêtent leur victoire

15/06/2021 – 18h00 St Julien des Points (Lengadoc Info) – Ce dimanche 6 juin 2021, le …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.