agriculteurs

Un lourd tribut payé par les agriculteurs français

24/07/2016 – 18h45 Montpellier (Lengadoc Info) – Tribune Libre – Premier producteur agricole en Europe, la France connaît cependant une déprime de ses paysans et entreprises familiales. La course au rendement, les contraintes administratives, la chute des prix de vente et le surendettement mènent nos familles paysannes dans la détresse : une faillite inévitable et un gâchis social. Nous comptons à ce jour entre 200 et 600 suicides par an ! Un état français ne semblant point perturbé par cette situation puisque très peu est entrepris pour le soutien paysan et une Europe interdisant toute intervention étatique. Le développement de type capitalistique se traduit par une diminution de la population agricole et une concentration de l’industrialisation urbaine.


Chômage, misère et précarité sont malheureusement des conséquences ravageuses qui poussent nos paysans au suicide.


D’après Christian Baudelot, professeur émérite de sociologie à l’école normale supérieure, les conditions insoutenables de nos paysans se traduisent par des dépressions, menant à la grande solitude.

Point étonnant que cette catégorie socioprofessionnelle connaisse un grand célibat, peu de femmes étant enclines à avoir une vie si dure. Ces conséquences ne peuvent être négligées car les répercutions de la destruction du ”cocon familial” mènent à la faillite de notre pays et de notre culture. Nous déplorons le mort de Laurent, agriculteur de 38 ans dans le Gers, qui s’est pendu il y a peu de temps. Laurent était seul, pas de vacances, pas de femme, pas d’enfant.


Quelle fille serait encline à vivre cette vie ? Dans un pays au chômage élevé, impossible pour celui-ci de trouver de la main d’œuvre… Entre lassitude, désespoir et burn-out Laurent a préféré nous quitter.


Il est du devoir de l’état de trouver une solution à la grande détresse agricole ! Même si un numéro de secours anti-suicide est en place, il n’en demeure pas moins que cela n’est pas la solution attendue, mais une des solutions pour un soutien clair. Le gouvernement de Manuel Valls a permis un report des charges sociales sur 3 ans pour les agriculteurs en difficulté qui n’auront dégagé aucun revenu ou un revenu faible en 2015 : “ une année blanche sociale”, sans majorations, pénalités, intérêts de retards.


Pouvons-nous considérer un report de charge comme étant une solution sur le long terme, sachant que les prix de vente resteront bas ?

«Pauvre France, toi dont les paysans ont embelli le paysage, tout en nourrissant les hommes, toi, dont les paysans ont donné leur vie, il y a cent ans, dans les tranchées, pour te préserver, toi dont les paysans disparaissent, chaque jour, par centaines, et dont certains, choisissent l’irrémédiable». 

Bertrand Leuenberger

Photos : DR

Lengadoc-info.com, 2016, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine

Vous pouvez regarder également

pétrole

Pétrole. Comment le Coronavirus, la Russie et l’Arabie Saoudite entraînent le monde dans une nouvelle crise

23/04/2020 – 14h40 Montpellier (Lengadoc Info) –Le confinement de près de la moitié de la …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.