Lattes
Photo d'illustration

Lattes. Un nouveau projet de mosquée ?

15/08/2016 – 18h55 Lattes (Lengadoc Info) – Un an et demi après le projet avorté d’une mosquée de 35 000 m2 à Maurin révélé par Lengadoc Info, la commune va-t-elle finalement avoir une mosquée ? C’est en tout cas ce que laissent à penser les révélations faites par nos confrères d’Info H24 qui révèlent qu’un projet de bar à chicha dans le quartier de Port Ariane pourrait cacher en réalité un projet de mosquée.

Dans le quartier très commerçant de Port Ariane, un local de 100 m2 inoccupé depuis quatre ans fait l’objet d’un « projet déposé pour l’exploitation officielle d’un salon de thé et d’un bar à chicha ». Ce projet, qui existe depuis deux ans, n’a toujours pas été concrétisé. Un permis de construire a été attribué par le maire de Lattes, Cyril Meunier (DVG).


A Lattes, le profil du propriétaire inquiète

L’affaire fait grand bruit aujourd’hui à Lattes. C’est notamment le profil du propriétaire qui en inquiète plus d’un. Selon Info H24, les fonctionnaires du Renseignement territorial de l’Hérault ont découvert que celui-ci serait lié au projet avorté de mosquée à Maurin. Cette personne évoluerait autour de l’imam radical de Lunel.

Un profil inquiétant qui a poussé des riverains à questionner Cyril Meunier sur le sujet lors du dernier conseil municipal à Lattes.


Rumeur ou véritable projet ?


Pour l’instant rien ne permet de confirmer que ce projet de mosquée serait bien réel. Contacté par Info H24, le propriétaire du local a réfuté les accusations qui portaient sur lui. Celui-ci indique qu’il n’y a pas de projet de mosquée ni même de bar à chicha mais un projet de bar à tapas. De plus il a affirmé qu’il n’avait jamais fréquenté l’imam de Lunel.

En attendant, si un tel projet de mosquée venait à se réaliser dans la commune de Lattes, celui-ci mettrait Cyril Meunier dans une situation embarrassante. En effet, lors du scandale qu’avait suscité le projet de mosquée à Maurin, le maire de Lattes avait été obligé d’affirmer publiquement lors de ces vœux pour l’année 2015 qu’il n’y avait « aucun terrain en mesure d’accueillir une mosquée » sur la commune.

Photos : DR

Lengadoc-info.com, 2016, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine

Vous pouvez regarder également

Insécurité

Insécurité. «Vivre en Sécurité à Montpellier», des mères de famille se rebellent

31/08/2020 – 11h00 Montpellier (Lengadoc Info) –  Elles se présentent comme des mères de famille ayant …

One comment

  1. les élections arrivent, il faut récupérer les voix des musulmans pour l’UMPS

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.