Syrie
Image d'illustration

Syrie. Nouvel assaut jihadiste sur Alep

31/10/2016 – 19h00 Syrie (Lengadoc Info) – Point de situation numéro 16 – Alors que la bataille pour délivrer Mossoul se poursuit favorablement pour les forces irakiennes et que la course pour la prise d’Al-Bab au nord de la Syrie est lancée, la coalition jihadiste a lancé un nouvel assaut de très grande ampleur afin de « libérer » les quartiers Est d’Alep.

Irak, deux semaines d’offensive victorieuse sur Mossoul

L’offensive sur la capitale irakienne de l’Etat Islamique a débuté le 17 octobre 2016. Elle a connu un développement très rapide en attaquant simultanément par le Nord, l’Est ainsi que le Sud qui a connu les avancées les plus importantes. Le flanc Ouest qui laisserait une échappatoire islamiste en direction de la Syrie tend à être contrôlé progressivement par les forces irakiennes. Ce qui aurait pour effet d’encercler totalement la ville et ainsi interrompre tout mouvement de troupes quel qu’il soit (renforts ou fuite). Le nombre des troupes anti-Daech, agglomérat de troupes de diverses nationalités/confessions, avoisinerait les 100 000 combattants, contre 10 000 côté Daech.

L’avancée se déroule de manière progressive mais l’Etat Islamique semble effectuer des opérations de retardement afin de regrouper ses effectifs à l’intérieur de Mossoul ajoutant pour les « libérateurs » la problématique des civils piégés à l’intérieur. On se souviendra de la reddition de Manbij en Syrie le 12 août 2016 où l’Etat Islamique avait pris un millier d’habitants en otage afin d’assurer sa fuite.

Une manœuvre de diversion a eu lieu du 21 au 24 octobre 2016 dans la ville de Kirkouk qui a vu des combattants de Daech tenter de s’emparer des bâtiments administratifs. L’opération se sera soldée par la mort de près de 80 combattants islamistes mais aura mobilisé d’importants renforts.

Un autre genre de diversion est l’embrasement de puits de pétrole ou celui d’une usine de soufre rendant l’atmosphère de régions entières complètement irrespirable. L’avancée est également freinée par la découverte de nombreux engins explosifs disséminés autour des localités aux mains de L’Etat Islamique. Soyons assurés que leur nombre ne fera qu’augmenter en s’approchant de Mossoul, de même que les véhicules suicides (VBIED).

Ruée sur Al-Bab

Comme nous l’avions annoncé précédemment, la ville d’Al-Bab, dans le Nord de la Syrie, aux mains de l’Etat Islamique, bien que d’un intérêt mineur, est devenu un objectif vital tant pour la Turquie que pour le peuple kurde. Nous assistons donc à une véritable course pour la prise de cette ville qui voit les troupes soutenues par la Turquie et les Kurdes se faire la guerre, en progressant parallèlement tout en luttant contre les combattants de l’Etat Islamique.

Les troupes gouvernementales tirent également parti de ces combats en s’emparant de zones abandonnées par l’Etat Islamique à peu de frais. L’accord de neutralité entre l’Armée Arabe Syrienne et les kurdes semblent s’être consolidé. Les kurdes servant de « tampon » entre les zones gouvernementales et leurs ennemis soutenus par la Turquie. Un contact entre ses deux factions pourraient entrainer une escalade fâcheuse sur cette partie du front. Le président turc M. Erdogan ayant déjà ordonné l’arrêt du soutien aérien de sa flotte sur le territoire syrien suite aux menaces syriennes de l’utilisation de tous les moyens pour abattre ses avions. La présence de batteries sol-air S 300 et S 400 fournies par la Russie sur le territoire syrien semble apparemment très dissuasive…

Deuxième assaut « libérateur » jihadiste sur Alep Ouest

Un nouvel assaut a été lancé au matin du 28 octobre 2016 contre les quartiers Ouest d’Alep qui est comme on le sait, l’objectif primordial autant pour Bachar El-Assad que pour l’opposition faussement appelée modérée. La capitale du Nord de la Syrie subit donc depuis trois jours un assaut massif de la part de l’opposition jihadiste.

Contrairement à l’offensive rebelle victorieuse du mois d’août 2016, ce ne sont pas les quartiers sud-ouest qui sont visés, là où la distance à parcourir est la plus faible. L’assaut a été donné plein Ouest avec succès sur le quartier résidentiel Dahiyet Al-Assad et Nord-Ouest sans succès majeur, en employant toujours la même méthode. Un bombardement intensif sur les positions loyalistes suivi par l’emploi de VBIED de très forte puissance, annihilant les postes ennemis et avancée des troupes au sol appuyées par des blindés. Cet assaut a donc vu un quartier enlevé aux forces loyalistes ainsi qu’une tentative de pénétration dans la zone dite « 3000 Appartements ». Tentative toutefois de courte durée en raison des défenses loyalistes.

La clef de la victoire côté « rebelle » réside dans l’utilisation de ces fameux véhicules suicides. qui permettent de détruire les positions défensives. La zone attaquée cette fois-ci permet aux combattants loyalistes de se replier en profondeur pour relancer un assaut une fois les fantassins ennemis au travail. La situation n’est donc pas encore préoccupante du coté loyaliste, des renforts mécanisés sont en cours d’acheminement sur zone et les loyalistes s’offrent même le luxe de continuer à monter à l’assaut dans les quartiers Est.

Une judicieuse tentative jihadiste pour couper la ligne de renfort entre les villes de Kanhaser et d’Ithriyah a eu lieu mais ne semble pas devoir perturber le ravitaillement.

Il est à noter que le président russe M. Poutine a refusé la reprise des bombardements dans les quartiers Est, respectant ainsi la trêve pour raisons humanitaires conclue avec l’ONU. Concernant cet assaut rebelle, Amnesty International a déclaré que « Briser le siège d’Alep-Est ne donne pas le droit aux groupes de l’opposition armée de bafouer le droit humanitaire international« , dénonçant même « le mépris choquant » des rebelles « pour les vies des civils« . M. de Mistura, l’envoyé spécial de l’ONU pour la Syrie, se déclarant « horrifié » et « choqué » par ces tirs, évoquant de possibles « crimes de guerre« . Le bilan des victimes civiles se monte à 84 morts et 280 blessés depuis le début de l’offensive. L’emploi de bombes au chlore par les forces rebelles a été dénoncée par les troupes loyalistes. Du coté des combattants, on déplore au moins 72 morts coté jihadiste et une soixantaine coté loyaliste. Chiffres à prendre avec prudence…

Le reste du front

Plusieurs victoires sont à porter au bénéfice des forces loyalistes de Bachar El-Assad.Au nord d’Hama une offensive toujours en cours a permis de libérer la ville de Souran. Le prochain objectif devrait être la ville voisine de Tayyibat al-Imam située directement au Sud-Ouest. Cette prise amène à 50% la superficie récupérée sur l’alliance jihadiste depuis l’assaut d’il y a deux mois.

Au Sud Ouest de la capitale de la Syrie, Damas, la poche jihadiste de Der Kabeyah vient d’être coupée en deux par l’Armée Arabe Syrienne et devrait se conclure soit par une défaite totale soit par une reddition en bonne et due forme.

A l’Est de Damas, en Ghouta orientale c’est le bastion de Tell Kurdi qui a fini par tomber. Les combattants retranchés ont saisi la dernière occasion de se replier en direction de la ville de Douma située à trois kilomètres à l’Ouest. Il semblerait que des pourparlers soient en cours pour une éventuelle reddition de la ville, ce qui pourrait entrainer la disparition de la poche toute entière et offrir un nouveau souffle à la capitale située à quelques kilomètres de là.

A l’extrême Sud de la Syrie, une offensive jihadiste a eu lieu contre le bataillon Al-Mahjoorah à proximité de la ville d’Ibtaa, apparemment pour effectuer une diversion pendant les combats d’Alep. Le bilan a été très lourd, au moins 35 morts et une quinzaine de prisonniers. Défaite qui devrait sonner le glas des velléités rebelles dans cette région et inciter les forces loyalistes à reprendre l’offensive dans le secteur.

Au vu des éléments en notre possession, l’assaut jihadiste rebelle sur Alep pourrait s’avérer être un immense échec. Si cela se confirmait dans les jours à venir, la situation militaire aurait de fortes chances de s’inverser. Les troupes loyalistes regonflées par cette deuxième victoire symbolique, seraient en mesure de profiter de cet avantage sur les jihadistes et de reconquérir du territoire. Transformant la « Mère de Toutes les Batailles » en point de départ d’une reconquête…

Syrie

Martial Roudier

Photos : DR

Lengadoc-info.com, 2016, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine.

Vous pouvez regarder également

Communisme. Déclassification d’archives sur les déportations en Hongrie

27/02/2021 – 19h00 Montpellier (Lengadoc Info) – Alors qu’en Europe de l’Ouest, le communisme est toujours …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.