Béatrice Négrier

Affaire Béatrice Négrier. Vague de démissions au conseil municipal de Plaissan

08/12/2016 – 19h10 Plaissan (Lengadoc Info) – Rien ne va plus pour Béatrice Négrier depuis la médiatisation par Lengadoc Info de sa condamnation pour abus de bien sociaux après qu’elle aie détourné plus de 350 000 euros. Après avoir du démissionner de la vice-présidence de la région Occitanie au mois d’août, la conseillère régionale et maire de Plaissan est désormais contestée dans sa propre commune.

Quatre conseillers municipaux de Plaissan démissionnent

Lors du conseil municipal le jeudi 1er décembre, le premier adjoint de Béatrice Négrier, Paul Paidavoine, a décidé de démissionner. Il a été suivi par trois autres élus, l’adjoint au maire Patrick Dubois et les conseillers municipaux Christine Bauville et Guy Barreda.

Ces démissions sont directement liées à la condamnation de Béatrice Négrier pour abus de biens sociaux. Depuis plusieurs mois, les élus municipaux réclament à leur maire des explications claires sur ce qu’il s’est passé. Or il semblerait que peu d’entre eux aient été convaincus par Béatrice Négrier lors de la réunion publique qu’elle a organisé sur le sujet au mois de septembre. Certains élus ont même été accusés par le maire d’être des « corbeaux ». Trois mois plus tard, la situation semble s’être dégradée.

« Ce n’est pas clair du tout, on n’a plus confiance en madame le maire » nous déclare Christine Bauville avant d’ajouter « elle nous parle de transparence alors qu’il n’y en a pas ». Pour l’ex-conseillère municipale, la façon de réagir de Béatrice Négrier en s’attaquant à Paul Paindavoine, en « le mettant plus bas que terre » et en désignant les « corbeaux », n’était pas acceptable pour elle, « ce n’est pas notre coutume à nous ».

Un conflit qui se fait ressentir au sein de la population de cette petite commune d’un millier d’habitants. Contacté par notre rédaction, un habitant du village nous indique qu’aujourd’hui « la commune est complètement divisée ».

Vers de nouvelles élections à Plaissan ?

Cette vague de démissions pourrait bien entraîner de nouvelles élections municipales à Plaissan. En effet, sur les quinze membres du conseil municipal élus en 2014, il ne sont désormais plus que huit, trois autres conseillers municipaux ayant déjà démissionné.

Dans ce contexte de tension, une nouvelle élection pourrait bien coûter cher à Béatrice Négrier.

Photos : LR

Lengadoc-info.com, 2016, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine

Vous pouvez regarder également

migrants

La première subvention du nouveau maire de Montpellier est pour l’accueil des migrants

30/07/2020 – 12h40 Montpellier (Lengadoc Info) – Voilà un acte qui donne clairement l’orientation générale …

2 Commentaires

  1. a si c’était Marine le Pen ou Fillion, la presse et le Canard s’en seraient donné à coeur joie ! Mais la « gauche » qui n’est « gauche » que de nom est aux « abonnés absent » !!!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.