Accueil » Politique » Législatives. Debout La France présentera des candidats dans tout l’Hérault [Interview]
Debout La France
Nicolas Dupont-Aignan et Michel Colas à Sète. Crédit : Lengadoc Info

Législatives. Debout La France présentera des candidats dans tout l’Hérault [Interview]

02/03/2017 – 20h00 Montpellier (Lengadoc Info) – Le parti de Nicolas Dupont-Aignan se lance dans la campagne des présidentielles et des législatives. Dans l’Hérault, Debout La France devrait présenter des candidats sur l’ensemble des circonscriptions du département. Lengadoc Info est allé à la rencontre de Michel Colas, secrétaire départemental de Debout La France pour faire le point en ce début de campagne électorale.

Debout La France aura des candidats dans tout l’Hérault

Comme pour le Front National, Debout La France n’a pas encore annoncé l’identité de ses candidats aux élections législatives. Sur l’Hérault « tout n’est pas encore ficelé » nous explique Michel Colas en précisant que « actuellement nous avons un potentiel sur l’ensemble des circonscriptions ». Seule la candidature de Michel Colas est désormais officielle, « je suis candidat sur la 8 ème circonscription, celle de Frontignan ». Une circonscription difficile puisque c’est également sur celle-ci que se présente Arnaud Julien, le secrétaire départemental des Républicains mais aussi, bien que cela ne soit pas encore officiel, Gérard Prato, le secrétaire départemental du Front National.

Autre candidature DLF, elle aussi non-officielle pour le moment, c’est celle de Virginie Angevin, armatrice, conseillère municipale de Sète et déléguée nationale à la Pêche de Debout La France. Elle devrait être candidate sur la 7ème circonscription.

En ce qui concerne les autres circonscriptions c’est « motus et bouche cousue ». Michel Colas explique « pour l’instant on est encore ouvert parce que l’on a des ralliements, des gens d’autres mouvements qui sont écœurés par les magouilles et qui nous contactent. Des ralliements qui à l’heure actuelle viennent plutôt des Républicains que du FN, (…) mais il y en a également qui viennent du Parti socialiste (…). Les gens en ont marre des Républicains, ils ne veulent plus des socialistes et ont peur du FN ».

Un programme électoral avec 700 propositions

Pour ces élections présidentielles et législatives, le programme de Debout La France comprend 700 propositions, Michel Colas nous présente les grandes lignes :

Immigration : « Le retour aux frontières avec la sortie de Schengen de manière à pouvoir réguler le flux migratoire. Il faut faire le tri entre les gens qui arrivent aujourd’hui en France afin de pouvoir vraiment intégrer ceux qui le veulent et expulser les délinquants. Pour ceux qui reviennent de Syrie il faut, comme le disait Nicolas Dupont-Aignan, un Guantanamo à la Française. Il n’est pas question de les laisser dans la nature. »

Justice : « On revoit l’ensemble des lois Taubira. Quand on voit que des gens qui sont condamné à 5 ans de prison peuvent ne pas y aller, tout ça c’est à balayer ».

Économie : « On revoit la directive des travailleurs détachés qui est une aberration. On va favoriser les entreprises qui relocalisent, Nicolas Dupont-Aignan est prêt à exonérer de 50 % des charges sociales toute entreprise qui relocalise. En ce qui concerne l’Union Européenne, il faut savoir que l’on donne 8 milliards par an de plus à l’UE que ce que l’on touche. Avec Debout La France, on récupère ces 8 milliards pour augmenter les petites retraites de 100 € par mois. »

Europe : « On ne cherche pas à sortir de l’Union Européenne. En revanche on veut revoir tous les traités. On veut d’abord renégocier et c’est possible, comme quand le général De Gaulle a fait la politique de la chaise vide. Avec la place que la France occupe aujourd’hui, c’est ce qu’il faut faire. Il n’y a que dans le cas où les négociations seraient impossibles que l’on organisera un référendum pour savoir s’il faut sortir de l’UE ou non. En ce qui concerne l’Euro, nous voulons transformer la monnaie unique en monnaie commune, qui servira entre autres pour les transactions internationales mais chaque pays conservera sa monnaie. »

Famille : « Nicolas Dupont-Aignan n’a jamais été contre le mariage homosexuel. Il a participé à La Manif Pour Tous lorsqu’il s’agissait de la GPA et la PMA mais il ne reviendra pas sur le mariage homosexuel. »

International : « Nous considérons que chaque chef d’État est maître de son pays et nous n’avons pas à mettre notre nez dans les affaires internes des pays. Quelqu’un comme Vladimir Poutine est un passage obligé dans les affaires étrangères, il n’est donc pas question qu’il y ait des sanctions. Nous lèverons toutes les sanctions contre la Russie. En ce qui concerne Donald Trump, chez lui on peut considérer qu’il y a certaines choses qui peuvent nous paraître aberrantes dans sa manière de faire mais en politique étrangère je considère à titre personnel qu’il nous a évité une guerre avec la Russie. »

Photos : Lengadoc Info

Lengadoc-info.com, 2017, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine

Vous pouvez regarder également

parapluie

Gilets Jaunes, Black Blocs, communisme et parapluie

16/09/2019 – 18h15 Montpellier (Lengadoc Info) – Depuis quelques semaines la presse « mainstream » s’intéressent à un …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.